Actualités Société Une

AFFAIRE DE L’OFFICE DU NIGER: Le SAON reproche à Baber Gano le détournement de près de 400 millions F CFA

Par Phenixinfo

 

Le Syndicat Autonome de l’Office du Niger porte plainte officiellement contre Me Baber Gano et le PDG de l’Office du Niger Mamadou M’Baré Coulibaly pour avoir détourné près de 400 000 000 F CFA des caisses du grenier du Mali.  Les deux personnes auraient déjà été entendues par le pôle économique près du tribunal de la Commune III. Comme le stipule l’Accord politique de gouvernance, un ministre poursuivit dans une quelconque affaire doit démissionner de son poste pour répondre ses faits. Baber fera-t-il  pour laver son honneur. Les jours à venir nous édifiera.  

Voici l’intitulé de la plainte déposée par le Syndicat autonome de l’Office du Niger.

 

« A Monsieur Le Procureur de la République près le Tribunal de la Commune III Chargé du Pôle Economique

Objet : PLAINTE CONTRE MAITRE BABER GANO, MAMADOU MBARE COULIBALY, OUMAR TOURE & SADIO DEMBELE Suite à une dénonciation de détournement de deniers publics portant sur près de 400 millions de F CFA contre le PDG de l’Office du Niger et le Cabinet Baber Gano, en date du 31 Janvier 2019, auprès de l’Autorité de Régulation des Marchés et Délégation de Services Publics, les auditions ont permis d’attester qu’elle était fondée ; et depuis le 21 Mai 2019, le dossier vous a été transmis. Le Syndicat Autonome de l’Office du Niger qui suit, depuis quelques semaines, votre amour pour répondre à la soif de justice des maliens, attend impatiemment la suite des poursuites, d’autant plus que les mis en cause profitent du silence de la procédure pour commettre d’autres délits dont plainte est ainsi jointe :

  • Attendu que depuis le 1er Avril 2015 un contrat d’assistance judiciaire avec tacite reconduction annuelle fonctionne entre notre entreprise l’Office du Niger et le Cabinet Baber Gano ;
  • Attendu que, nonobstant la nomination du signataire de ce cabinet (Maitre Baber Gano) dans le gouvernement malien en Janvier 2016, l’intéressé n’a jamais démissionné de son entreprise pour éviter la violation de l’Article 58 de la Constitution Malienne qui interdit toute activité lucrative d’un ministre de la république ;
  • Attendu que c’est au cours de cette période, où il était en fonction dans le gouvernement malien (janvier 2016- avril 2017), que le sieur Baber Gano a détourné 354 865 682 F CFA, avec la complicité du PDG de l’Office du Niger Mamadou Mbaré Coulibaly, ordonnateur des dépenses, Oumar Touré DAF exécuteur et cosignataire des virements bancaires et Sadio Dembélé Chef Service Juridique qui a informé du « service fait » et signé la prise en charge des factures frauduleuses, selon des ordres de virement bancaire sans support légal et ainsi qu’ils suivent : – OV N° 1537 de 145 678 779 F à ECOBANK du 20 Décembre 2016 – OV N° 313 de 109 186 903 F à la BDM.SA du 22 Février 2017 – OV N° 725 de 100 000 000 F à la BNDA du 19 Avril 2017
  • Attendu que dès le 5 Mai 2019, maitre Baber Gano est redevenu ministre de la république, et que depuis le 21 Mai 2019, lui et ses complices sont mis en cause devant le pôle économique pour détournement de deniers publics, bien de situations sont donc là pour contraindre à revoir ce contrat d’assistance judiciaire afin que les mis en cause ne narguent et la justice malienne et la constitution malienne ;
  • Attendu que le 9 Aout 2019, Maitre Baber Gano s’est fait virer personnellement sur son compte bancaire personnel un montant de 5 millions de F CFA supposé être le payement d’une Facture N°02 de son cabinet au bénéfice du contrat d’assistance judicaire du 1er Avril 2015 pendant que ce même jour, c’est plutôt un chèque de 150 000 F qui est établit cette fois ci au nom du cabinet Gano ;
  • Attendu que le Manuel de Procédures comptables de l’Office ne permet pas de payer un chèque ou de virer dans un compte bancaire d’une personne physique la prestation d’une entreprise ou personne morale, qui plus est un ministre en fonction ;
  • Attendu que ce mode opératoire continue de plus belle au détriment de l’entreprise secouée par une trésorerie catastrophique et que ces responsables sont coupables de délit grave réprimé par le code pénal ; Nous, Syndicat Autonome de l’Office du Niger venons à vous pour rendre JUSTICE. Recevez nos sentiments de franche collaboration.

Pièces Jointes : • Copies de virement bancaire et chèque Ségou le 21 Septembre 2019 »

Le Secrétaire Général

Le titre, le sous-titre et le chapeau soit de la rédaction. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *