Affaire SBM : Cheick Mohamed Chérif Koné, porte plainte contre le président de la cour Suprême et le procureur pour violation des textes

Par L’ Indicateur du Renouveau

 

Lutte contre les violences basées sur le genre (VBG)
Un combat des bénévoles du Global Média Camping
Global Média Camping (GMC) en étroite collaboration avec l’Association des jeunes pour le changement de ZRNY Yirimadio, a organisé, le dimanche 29 août 2021, une rencontre avec les jeunes du quartier, en vue d’échanger sur les violences basées sur le genre (VBG), en particulier sur l’excision ou mutilation génitale féminine, dont les filles en sont victimes.

En effet, définit dans la Déclaration des Nations Unies sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes, comme : « tous actes de violence dirigés contre des femmes en tant que telles et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée », la violence basée sur le genre peut être de nature sexuelle, physique, verbale, psychologique (émotionnelle) ou socioéconomique, et prendre de nombreuses formes, depuis la violence verbale et le discours de haine sur internet jusqu’au viol ou au meurtre.
Animée principalement par Mme Assitan Keita, infirmière de son état, non moins activiste et membre du Global Média Camping, ladite rencontre a enregistré la participation d’un public nombreux essentiellement jeunes (filles et garçons).
Le thème du jour portait sur l’excision ou mutilation génitale, une forme courante de VBG dont beaucoup de filles sont victimes au Mali.
Selon Mme Assitan Keita, les conséquences de l’excision des filles sont très nombreuses.
Elle a cité entre autres : l’hémorragie, le non désir sexuel, la fistule et bien d’autres maladies génitales infectieuses.
Aussi, a-t-elle évoqué les dépenses considérables compte tenu du traitement de la maladie.
Par ailleurs, elle a invité les leaders religieux, les jeunes, femmes et plusieurs associations à rejoindre les jeunes bénévoles du GMC pour lutter ensemble contre la violence basée sur le genre.
En tout cas, à l’issue de ce débat fort enrichissant, ils sont nombreux les participants qui ont témoigné avoir appris beaucoup de choses sur les Violences basées sur le genre (VBG), et surtout sur l’excision, Un sujet tabou autour duquel beaucoup de désinformations ainsi que des considérations socioculturelles existent.
Chacun a tiré profit de cette rencontre qui se veut un rendez-vous du donner et de recevoir, à travers laquelle Global Média Camping (GMC) confirme de nouveau sa détermination et son engagement jouer sa partition dans le combat pour l’éradication de la mutilation génitale féminine au Mali.
Sory Sangaré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *