Actualités Politique

AMADOU THIAM DE L’ADP-MALIBA : Le fameux parrain du réseau Qnet osera-t-il vraiment ?

Par La Sirène

 

 

HONORABLE AMADOU THIAM DE L’ADP-MALIBA : Le fameux parrain du réseau Qnet osera-t-il vraiment ?
Depuis quelques semaines, des sources concordantes font état d’accointances secrètes entre le Président du parti Adp-Maliba et le Premier Ministre, Souméilou Boubeye Maïga et dont il avait, dans un passé très récent, appelé à combattre sans répit. Dans l’entourage de sa formation politique, les choses sont quasi-claires : sa distance d’avec l’ex-candidat présidentiel, Aliou Diallo, n’est plus un secret pour personne.
L’honorable Thiam, au vu de toute vraisemblance, voudrait désormais fouler le sol du ‘royaume’ SBM pour des raisons que lui seul pourrait définir. Qui eût cru, en effet, que celui qui se fait ‘grand connaisseur’ du Coran avec, chaque fois, de saints versets coraniques à la bouche, pouvait subitement virer vers une aussi laide transhumance ?
En janvier 2018, lorsque le Journal ‘La Sirène’ a complètement levé le voile sur un sulfureux réseau d’escroquerie (Qnet) qui a ruiné les économies de milliers de maliens et dont le député Thiam avait bel et bien été à la source au Mali, l’homme, dans un premier temps, avait nié l’évidence de sa paternité dans cette sale activité d’arnaque. Accusant les journalistes de ‘mener une cabale médiatique’ contre sa personne pour ‘l’abattre politiquement’, l’Honorable Amadou Thiam s’est, lui-même, fait prendre au piège par l’opinion publique nationale en finissant par avouer son forfait.
Cela, après avoir pourtant nié, par monts et vaux, qu’il n’eût été mêlé, ‘ni de près’, ‘ni de loin’ aux activités maffieuses de Qnet. Malgré tous les versets coraniques utilisés (comme à son habitude pour tromper l’opinion) lors de différentes conférences de presse pour se disculper de cette affaire illicite, l’histoire a fini par rattraper le député Thiam en l’exhibant aux yeux des Maliens, notamment, les milliers de victimes de Qnet, comme la principale racine de leurs malheurs. Et Thiam fut jusqu’ici contraint de rester silencieux sur l’affaire afin d’éviter que d’autres déboires ne lui tombent sur la tête.
Parlant, à présent, du fait qu’il soit fortement soupçonné de vouloir dorénavant faire partie des cadres du parti de SBM, l’ASMA, l’Honorable Thiam, en tout cas s’il ose, aura très clairement amoncelé une preuve supplémentaire de sa ‘pourriture morale’, notamment, quand on sait qu’il fut, très récemment, celui-là même qui s’était farouchement engagé dans la logique d’abattre le régime IBK, à commencer par son PM, Souméilou Boubeye Maïga.
D’autres signes palpables de sa volonté de transhumer vers la majorité présidentielle, se sont perçus à travers les récentes activités démocratiques dénonciatrices de la gouvernance actuelle, organisées par des groupements de la société civile, notamment, les dernières sorties à l’appel des leaders religieux. L’Honorable Amadou Thiam, lors desdits événements, s’est carrément refusé toute forme de présence ou d’adhésion.
Si, en revanche, Thiam ne s’était pas ‘fourré’ dans de multiples ‘sales business’ qui compromettent sérieusement sa carrière, son jeune âge lui donnerait certainement une longueur d’avance dans le landerneau politique national. Mais hélas, en s’engouffrant dans cette autre aventure politicienne qui ne ferait que davantage le consumer, le jeune Thiam ne ferait plus que donner raison à tout ce que l’opinion pensait de sa moralité.
L’Honorable Amadou Thiam est, en vérité, une des pires déceptions du microsome politique malien, un des derniers exemples que puisse suivre, la jeunesse malienne dans sa marche ascensionnelle vers une conscience idéologique nouvelle. L’homme n’a absolument plus rien d’un repère !
Aujourd’hui, au sein du comité exécutif de l’ADP-Maliba, le mandat a pris fin. Malgré tout, l’homme s’entête à parler au nom du parti. Sa présence courant la semaine à Kouloubou pour parler de la révision constitutionnelle n’était pas opportune.
Nous y reviendrons !
Modibo Kane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *