Actualités Justice

Tiegoum Boubèye Maiga versus présidence : Mamadou Camara donne des éclaircis

  « Ce matin, devant la 2ème Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de la Commune III, nous étions sept avocats à defendre monsieur Tiegoum Boubeye Maiga, poursuivi pour  » accès frauduleux à un système d’information » et « introduction frauduleuse » de données dans un système d’information ( Entendez système informatique). Pour faire court, on reproche au […]

Actualités Justice Société Une

Violation répétée des lois: La colère de l’honorable Moussa Diarra contre le gouvernement

Par Le Matinal   Dans une interview accordée à un confrère de la place, l’honorable Moussa Diarra, député RPM élu en commune IV du District de Bamako, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger le gouvernement, et par ricochet, le Président IBK, suite à la suppression de la Taxe Emploi Jeunes. […]

Actualités Justice Une

Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT): Le PDG désormais nu !

Par le Matinal   Depuis quelque temps, on commence à comprendre que le ministre de la Justice Malick Coulibaly et le procureur de la République Mamadou Kassogué sont confondus dans une opération de tri et font semblant épargner certaines personnalités protégées dans les hautes sphères de l’Etat. C’est le cas du PDG Baba Berthé de […]

Actualités Justice Société Une

CAFO: Oulématou Sow confirmée dans son fauteuil de présidente !

Par Le Sursaut  La bataille judiciaire de la Coordination des Associations et ONG Féminismes du Mali(CAFO), est close par l’Arrêt N° 389 du 30 Décembre 2019, de la 2ème chambre civile de la Cour Suprême. Le bureau conduit par Dembélé Oulématou Sow issu de l’assemblée extraordinaire du 30 décembre 2017, vient d’être confirmée par la […]

Actualités Justice

Dossiers des avions cloues au sol et de l’avion présidentiel et des équipements militaires : Bientôt de grandes révélations

Arc-en-ciel Dans les jours à venir, l’opinion saura les détails sur le dossier des avions cloués au sol, notamment l’avion présidentiel et celui portant acquisition de matériels militaires qui avaient été classés sans suite. C’est du moins les assurances données par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Malick Coulibaly sur les antennes de […]

Actualités Justice Une

Mali: vers une liberté provisoire pour Amadou Haya Sanogo et co

Après le rapport du procès du 13 janvier dernier, les avocats d’Amadou Haya Sanogo soumettront à nouveau aujourd’hui sa demande de liberté provisoire après 7 ans de détention. La justice serait favorable à cette demande de la défense. Puisque les syndicats de la justice, mécontents du report unilatéral par le gouvernement, s’indignent de l’immixtion de […]

Actualités Justice

Mali: AFFAIRE TWEET DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE:La faute impardonnable à Tiegoum

La Priorité « Trump a commis une connerie ». C’est le message étrange que Tiegoum Boubeye Maiga a publié sur le compte tweeter de la présidence de la République et qui aurait conduit à un incident diplomatique. Une faute impardonnable à l’ancien DIRCOM de la même institution. Limogé fin d’année 2019 pour des raisons que l’on ignore jusqu’ici, l’ancien directeur de la communication de la Présidence de la République, non moins petit-frère de l’ancien premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga, se fait parler de lui à peine un mois après son limogeage. En effet,  en début de semaine grande fut la surprise des internautes de découvrir sur le compte tweeter de la présidence de la République du Mali, ce post étrange : « Il ne se trouve personne pour dire à Tromp qu’il  a commis une connerie en ordonnant et en revendiquant publiquement l’assassinat du numéro 2 iranien ,il précarise les fragiles équilibres, menace la paix mondiale et fait des USA un Etat voyou » Dans un premier temps, la présidence de la république avait annoncé que son compte a été piraté. Mais 24 heures après, c’est l’ancien directeur de la communication qui a fait une sortie sur les réseaux sociaux pour démentir cette thèse et annoncer que c’était lui l’auteur du tweet. Ainsi dit son post : « Compte twitter de la présidence : ni pirates, ni hackers, une regrettable erreur de manipulation en voulant twiter sur la crise irano-américaine, je me suis retrouvé sur le compte de la présidence, dont je possédais la clé par erreur. Aucune volonté de nuisance ». En annonçant son erreur de la façon la plus subtile comme une affaire banale, Tiegoum pense blanchir. Peine perdu, le tollé suscité a été grand dans notre pays. Pourquoi TBM a toujours les codes du compte twitter de la présidence ? Comment après le départ de ce dernier, aucun soin de changer les codes n’a pas été pris ? Autant de questions que bon nombre de Maliens se posent, du moment où lors de son renvoi des informations avaient fait le tour des réseaux sociaux faisant état de son jeu en défaveur du Président de la république. Il était même dit que ce monsieur avait créé de faux comptes et faisant fuiter des informations sensibles. Plus ahurissant, M. Tiegoum a réservé un traitement hors normes au président américain, alors que lui, qui a géré la communication de la présidence, ne devrait pas se permettre d’insulter le président d’un pays, de surcroit le président du pays le plus puissant du monde. Tiegoum pouvait éviter cette erreur si l’on sait que l’un de ses prédécesseurs (Sambi Touré) avait été limogé pour un incident similaire. Arrogance après la faute Après s’être déclaré coupable, Tiegoum a trouvé plus luxurieux d’affronter les internautes, cela de la plus mauvaise manière (des insultes et des menaces), lorsque ces derniers ont voulu s’exprimer sur le sujet. Puisqu’il jouait à cela, il a été finalement interpellé par la Brigade d’Investigations Judiciaires(BIJ), où il a passé la nuit du mercredi au jeudi. L’affaire reste donc au niveau de la justice. Issa KABA

Actualités Justice Une

Mali:CORRUPTION EN MILIEU UNIVERSITAIRE : Au-delà du cas du doyen de la FDPRI Kissiman Gakou

Par Le Confident    LUTTE CONTRE LA CORRUPTION EN MILIEU UNIVERSITAIRE : Au-delà du cas du doyen de la FDPRI Kissiman Gakou Les semaines antérieures, nous avons assisté à une série d’arrestation des présumés coupables de détournement de fonds publics. Tout à commencer par l’arrestation de l’ex président de l’APCAM, Bakary Togola. L’un des cas […]