Célébration du 22 septembre 2023 au Gabon :L’ambassadeur, le général Elisée Jean Dao, loue les grandes actions de la transition

A l’instar des autres pays, les maliens vivant au Gabon ont célébré le 63ème anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance, le 22 septembre 2023, dans la sobriété marquée par un discours patriotique de l’ambassadeur du Mali au Gabon, le général Elisée Jean Dao.

En s’adressant à nos compatriotes vivant au Gabon, l’ambassadeur du Mali, le général Elisée Jean Dao, a fait un tour d’horizon de la situation sécuritaire du Mali, magnifié les capacités opérationnelles de nos Forces de défense et de sécurité, avant de leur rendre hommage. Il est également revenu sur les grandes réformes en cours.
Face à nos compatriotes vivant au Gabon, l’ambassadeur a reconnu que la célébration du 63è anniversaire de notre indépendance intervient cette année dans un contexte assez particulier.

« Depuis un certain temps, les ennemis de notre pays ont fait le choix malheureux et honteux d’intensifier les agressions terroristes contre les populations civiles. S’attaquant de plus en plus violemment à ces populations vulnérables, volant, violant, pillant et enlevant, ces groupes armés terroristes sont dénudés de toute humanité, comme l’atteste l’horreur dans laquelle ils prennent plaisir. Comment qualifier l’attaque barbare du Bateau Tombouctou le 7 septembre 2023 alors qu’il vaguait tranquillement, comme à l’accoutumée, avec des familles entières à bord entre Gao et Tombouctou », déplore le général Elisée Jean Dao.

Après avoir rendu hommage aux victimes de ces barbaries, l’ambassadeur a salué la riposte efficace avec laquelle notre vaillante armée qui, avec détermination et professionnalisme, ne cesse de mettre en déroute ces forces du mal.
L’ambassadeur est aussi revenu sur le passé glorieux du Mali avec des braves hommes qui ont toujours surmonté des épreuves difficiles.

« Pour toutes ces raisons, nous marchons martialement et avec assurance vers l’idéal de paix, de sécurité et de développement sous le leadership du Président de la Transition, Son Excellence le Colonel Assimi Goita, Président de la Transition, Chef de l’Etat. Nous n’avons de choix que de continuer », souligne-t-il.

Et de poursuivre : « Pas seulement pour le Mali d’aujourd’hui et de demain, mais aussi et surtout pour l’Afrique au moment où ‘’nos cœurs vibrent de confiance et nos champs fleurissent d’espérance’’ pour le monde entier ».

L’occasion était également bonne pour le général Dao de faire la genèse des réformes en cours au Mali, notamment le projet de Constitution plébiscité à plus de 96% par les maliens, de l’intérieur et de la diaspora, le 18 juin 2023.

« La participation massive de la diaspora a retenu l’attention de nos plus hautes autorités. Cette Constitution, promulguée par le Président de la Transition, Son Excellence, le Colonel Assimi Goita, le 23 juillet 2023, consacre donc la naissance de la 4è République et ouvre une nouvelle ère pour notre peuple », renchérit-il.

Le diplomate malien s’est également félicité de l’adoption d’une loi électorale et la mise en place de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE), qui sont, soutient-il, une volonté claire de notre gouvernement de garantir des élections libres, transparentes et inclusives dignes de la refondation souhaitée par les maliens lors du Dialogue national Inclusif auquel ont pris part toutes les couches socioprofessionnelles de notre pays.

« Aussi, les dispositions prises pour permettre à chaque malien de disposer d’une Carte d’Identité Nationale Biométrique devraient contribuer à rehausser les taux de participation aux futurs scrutins. Il faut néanmoins rappeler que la révision des listes électorales qui débute le 1er octobre prochain pour un mois, constitue une occasion à ne pas rater pour actualiser ses données et s’assurer qu’on est inscrit dans le bon bureau de vote.

En effet, sans cette opération, il ne sera pas possible de voter. C’est pourquoi, je vous encourage à vous rapprocher de nos services compétents le moment venu pour apporter les corrections nécessaires vous permettant d’exercer sans difficulté l’un de vos droits civiques les plus importants, c’est-à-dire celui de voter, votre voix compte pour le Mali », plaide le général Dao.
L’ambassadeur, le général Elisée Jean Dao, a exhorté, encore une fois, à plus d’entente, de cohésion, de solidarité et de vivre ensemble, socle des valeurs cardinales de notre société. « Aux responsables des faitières, je vous invite à prendre un temps, si peu soit-il, pour évaluer ce que vous perdez, en ne parlant pas de la même voix. Alors que notre pays fait la fierté de tous ceux qui espèrent en l’avenir, il est incompréhensible que des divisions persistent en votre sein. Je vous engage donc à resserrer les rangs, à minimiser les différends et à vous concentrer sur ce qui fait la grandeur de notre nation, à savoir la solidarité, l’entente et la cohésion », insiste Dao.

Il a aussi salué l’excellence des relations entre le Gabon et le Mali, frappées du sceau de l’amitié et de la fraternité, à l’image de celles qu’entretiennent le Colonel Assimi Goïta, président de la transition du Mali et le général de brigade Brice Clotaire Oligui NGUEMA, président du Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI).
Le diplomate malien en poste à Libreville a invité nos compatriotes au respect des textes du pays d’accueil.

Pour rappel, suite aux récents évènements tragiques qui ont endeuillés notre nation, le président de la transition a décidé de surseoir aux activités festives du 22 septembre 2023, marquant la commémoration de l’indépendance de notre pays, qui a été célébrée dans la sobriété et dans l’esprit du sursaut national.

Source: l’Indicateur du Renouveau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *