Actualités Economie Une

COMMUNE RURALE DE SANSO: La mine d’or de Morila lance son projet mangue

 

Par L’ Indicateur du Renouveau

 

 

 

 

Le sous-préfet de la Commune rurale de Sanso, Mme Traoré Fatou Traoré, a procédé, le dimanche 26 mai 2019, au lancement du Projet mangue de l’agrobusiness (AGB) de la mine d’or de Morila. Ce projet vise à valoriser la filière mangue dans les communes environnantes de la mine d’or de Morila,  dont la fermeture est prévue en 2020, à travers l’exportation de la mangue.

 

Le Programme agrobusiness (AGB) de la mine d’or de Morila, dans le cadre de la création des activités génératrices de revenus pour les populations environnantes, après la fermeture de la mine d’or prévue en 2020, a initié un projet dénommé Projet mangue. Ce projet vise à valoriser la filière mangue dans les six communes rurales environnantes de la mine d’or de Morila à travers l’exportation de la mangue avec l’implication des communautés.
Il s’agit des communes rurales de Sanso, de Bougouni, de Domba, de Koumatou, de Wola et de Debelin. La première phase du projet a une durée de 2 ans pour un coût total d’environ 300 millions de F CFA financés par la mine d’or de Morila, les bénéficiaires du projet et Global Mercure, une société spécialisée dans le traitement et l’exportation de la mangue, qui assure la coordination du projet.
Il concerne 3000 hectares de plantations de mangue dans les six communes rurales environnantes de la mine d’or de Morila. Le projet permettra la construction d’une station de conditionnement de mangue d’une capacité de 3 conteneurs par jour et la création de 150 emplois indirects et de 300 emplois indirects. Dans le cadre du projet, une société coopérative des producteurs de mangue de l’Agrobusiness de Morila a été mise en place dont les membres ont été formés sur la gestion des vergers.
Selon Yacouba Koné, représentant du maire de la Commune rurale de Sanso, ce projet est une occasion pour eux de mener d’autres activités génératrices de revenus après la fermeture de la mine d’or de Morila. Il a, au nom du conseil communal, remercié la mine d’or de Morila pour le lancement de ce projet qui, dira-t-il, va profiter aux populations environnantes.
Le directeur du Projet mangue de l’agrobusiness (AGB) de la mine d’or de Morila, Alassane Traoré, s’est réjoui de l’engouement suscité par le projet auprès des producteurs de mangue des six communes concernées. « Il y a une grande potentialité en mangue dans les communes environnantes que le projet va mettre en valeur au profit des communautés. Cette potentialité en mangue deviendra une source de revenu pour les communautés après la fermeture de la mine d’or de Morila, prévue en 2020. Nous avons déjà mis en place le bureau de la coopérative des producteurs de mangue des six communes. Nous nous réjouissons de la forte mobilisation autour du projet », a-t-il déclaré.
Selon Jean Kéita, directeur de l’environnement et de la fermeture de la mine d’or de Morila, le Projet mangue a été initié pour laisser quelque chose  aux communautés environnantes après la fermeture de la mine d’or. A ses dires, le projet se fera avec et pour les communautés environnantes de la mine d’or. Il a appelé les communautés à s’approprier le projet.
« L’un des volets les plus importants de l’Agrobusiness de la mine d’or de Morila, c’est le Projet mangue que nous avons initié avec notre partenaire Global Mercure et les  communautés. Nous appelons les communautés à s’approprier ce projet, car rien ne sert de développer un projet tant qu’il n’y a pas de porteur de projet. Nous comptons sur les maires et sur les membres de la coopérative pour porter ce projet afin que les résultats soient à hauteur de souhait », a-t-il ajouté.
Le sous-préfet de la Commune rurale de Sanso, Mme Traoré Fatou Traoré a salué  le lancement du Projet mangue de l’agrobusiness (AGB) de la mine d’or de Morila.  « Ce projet est salutaire parce qu’il viendra combler un vide après la fermeture de la mine d’or de Morila. Dans notre zone, toutes les activités sont liées à la mine d’or. Ce projet permettra la création d’emplois non seulement pour les anciens travailleurs de la mine d’or mais pour toute la communauté. En plus, les producteurs de mangue pourront écouler facilement leurs produits grâce à ce projet », a-t-elle déclaré. Elle a exhorté les producteurs de mangue des six communes concernées à adhérer pleinement au projet.
AGB de la mine d’or de Morila est la stratégie de fermeture de la mine d’or. Il comprend plusieurs volets qui sont, entre autres, l’agroforesterie (Projet mangue), l’aviculture, la pisciculture et les cultures maraîchères. L’objectif est de développer des activités génératrices de revenus pour les communautés environnantes après la fermeture de la mine d’or de Morila prévue en 2020. Lancé en 2018, le programme permettra, à terme, la transformation des infrastructures de la mine d’or de Morila en un centre agropole.

Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *