Actualités Sécurité

Concept de police de proximité au Mali: Les forces de Défense et de Sécurité imprégnées !

Par Le Sursaut

 

 

L’élaboration d’un concept et d’une stratégie nationale de police de proximité au Mali était au cœur d’un atelier de partage d’expérience avec les forces de défense et de sécurité, tenu du mercredi 24 au jeudi 25 juillet à l’hôtel de l’Amitié. Cet atelier était organisé par le Commissariat à la Réforme du Secteur de la Sécurité(CRSS) en partenariat avec United States Institute of Peace(USIP) et l’Association Malienne des Droits de l’Homme(AMDH). L’ouverture des travaux était présidée par le Secrétaire Général du ministère de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale, Ataher Ag Ignan en présence du commissaire du CRSS, l’inspecteur général, Brehima Diallo.
Dans son intervention, le Ségal Ignan, a souligné qu’il s’agira à travers cette initiative d’assurer la sécurité au plus proche des populations, appelée sécurité collaboratrice. Ensuite, Il dira que cela réside de l’engagement du président de la République. Lequel, rappelle-t-il, au début de son premier quinquennat a placé les réformes des forces de Défense et Sécurité, la sécurité humaine au cœur de la sécurité et celle de l’Etat.
« Cette sécurisation implique une forte collaboration entre les forces de défense et de sécurité et les autres couches de la société, notamment les élus, les entreprises, les citoyens, les notabilités ou autres leaders d’opinion » a-t-il déclaré.
Selon Ag Ignan, ce partage d’expérience permettra aux participants de faire le point des initiatives de police de proximité sur le terrain, l’état des lieux et les approches méthodologiques en vue d’en tirer les enseignements et d’indiquer les perspectives à venir.
A son tour, le commissaire du CRSS dira que ces travaux entrent dans le cadre de la stratégie nationale adoptée le 6 juillet 2018 par le conseil national de réforme du secteur de la sécurité. A lui d’indiquer que cette stratégie est basée sur trois objectifs. Il s’agit, dit-il, de l’amélioration de la gouvernance, le renforcement des capacités des Forces de Défense et de Sécurité et, le renforcement des relations entre les Forces de Défense et de Sécurité, la justice et les populations. «L’atelier d’aujourd’hui se situe dans le cadre du troisième » a-t-il précisé.
Plus loin, il dira que pour l’atteinte des objectifs, sa structure a initié une série d’ateliers sur la question. Le premier à ses dires, concerne les Forces de Défense et de Sécurité et, la justice pour échanger sur les expériences, en tirer les leçons et voir ce qui peut être amélioré. Le deuxième poursuit-ilm, est un atelier qui regroupera les partenaires internationaux pour les écouter sur les activités qu’ils mènent dans ces domaines et pour quel objectif ?
« Le troisième sera avec les représentants de la société civile, des collectivités territoriales pour voir quel est leur vision et quel peut être leur rôle dans la mise en place de la police de proximité » a-t-il ajouté.
Enfin, il dira que le dernier atelier regroupera l’ensemble de ces acteurs pour tirer les leçons, afin de définir un concept de police de proximité et d’élaborer une stratégie nationale de police de proximité.
Avant de terminer le Commissaire Diallo, a tenu de préciser que la notion de police de proximité est un concept qui consiste à comprendre qu’est-ce qu’il faut faire pour améliorer la sécurité au plus près des populations et non la mise en place d’une nouvelle structure.
Par Jean Joseph Konaté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *