CORONAVIRUS : Le Mali est prêt à y faire face

Par le Confident 

Dans le souci d’édifier l’opinion nationale et internationale sur l’état des préparatifs dans le cadre de la prévention et la riposte au coronavirus au Mali, les responsables du Ministère de la santé et des Affaires Sociales était face à la presse le jeudi 05 mars dernier dans la salle de conférence du département. C’était sous la présidence du Secrétaire General M. Mama Koumaré, représentant le Ministre Michel Hamala SIDIBE, en présence du Chef de Cabinet M. Sidy DIALLO, du Dr Baptiste Jean Pierre, représentant de l’OMS ainsi que du Pr Akory Ag IKNAN, Coordinateur National du Comité de Crise (Coronavirus), non moins Directeur Général de l’INRSP.
Le Secrétaire général a commencé par présenter la situation épidémiologique. Il a ensuite évoqué au nom de son Ministre que depuis l’apparition de l’épidémie à Covid 19 (coronavirus), l’autorité malienne s’est créée les moyens avec l’aide des partenaires techniques et financiers afin de mettre un plan d’action pour la prévention du coronavirus au Mali. ‘’Les actions en cours au Mali portent sur 4 axes à savoir la Coordination consistant à la mise en place d’une cellule de coordination nationale et un comité de crise’’, dira-t-il.

À l’en croire, ces outils ont pour objectifs de servir de point de contact et de conseiller aussi bien pour les autorités administratives que pour la population ; Tenir des rencontres régulières pour faire le point de l’évolution de la situation ; veiller avec les équipes médicales à mettre en quarantaine les cas suspects et prendre en charge les cas positifs ; Vérifier que l’unité de prise en charge des épidémies est fonctionnelle ; L’élaboration et la validation d’un plan d’actions de prévention et de lutte contre le coronavirus avec l’implication de tous les départements ministériels partenaires ainsi que les PTF.

Au plan sous régional, il affirme qu’un contact régulier avec l’OOAS a été instauré entre les ministres en charge de la santé et les responsables des institutions nationales de gestion de l’épidémie pour le partage des informations entre eux et les autres pays africains. Et au plan international, dans le souci de l’harmonisation des approches et stratégies de prévention et de réponse à l’épidémie, que le Mali s’est inscrit dans une dimension d’une seule santé et de coopération intersectorielle concertée avec l’OMS, le CDC Afrique et les pays de la sous-région (CEDEAO).

Au plan communicationnel, M. Koumaré informe qu’il est instauré un contact régulier avec la presse. Il y’a aussi, la diffusion des messages de sensibilisation sur les radios et télévisions, la mise en place d’un dispositif d’information et de sensibilisation des usagers à travers les écrans de télévision à l’aéroport, la tenue des points de presse pour anticiper, les prestations sur les antennes de la télévision et des radios ; l’édition de bulletins d’informations sur le COVID-19, des communiqués de presse. Et la surveillance se fait prioritairement aux points d’entrées du Mali. À savoir : Les Aéroports de Bamako Senou, Kayes et Mopti ont été identifiés comme point d’entrée potentiel à risque élevé.

En fin, il a remercié tous les acteurs de la santé pour les efforts fournis, le personnel socio sanitaire, les partenaires techniques et financiers tel que l’OMS pour son appui technique en matériels et intrants et particulièrement la presse publique et privée pour les rendus d’informations éclairées. Tout en signalant le numéro vert du comité de prévention: 36061 pour toutes informations à fournir ou à prendre sur le Coronavirus au Mali, il a rappelé les mesures de prévention suivantes : l’hygiène individuelle et collective par le lavage des mains au savon et l’application des gels hydro alcoolique ; D’assainir le cadre de vie ; D’utiliser les masques avec un mouchoir ou dans les plis du coude quand on tousse ou éternue ; D’éviter tout contact étroit avec une personne présentant des symptômes de type grippal ; De cuire suffisamment la viande, le poisson et les œufs avant consommation ; D’arrêter certaines habitudes comme se donner les mains, les accolades; De sursoir aux voyages non nécessaires surtout dans les localités des pays touchées; De sursoir aux regroupements humains importants (mariage, baptême, décès), colloques, congrès; De se présenter au service de santé le plus proche en cas de symptôme grippal.

Dognoume DIARRA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *