COVID-19 : Le MSAS offre des masques et des produits alimentaires aux pupilles de la République

Par L’ Indicateur du Renouveau

 

Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus (Covid-19) au Mali, le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé a remis, le vendredi 15 mai 2020, à l’Office national des pupilles en République du Mali (Onapuma) des produits alimentaires et des masques de protection.

Cette donation composée de lait, de masques de protection (4 pour chaque pupille) et de téléphones portables (dont l’abonnement est payé par l’Onapuma) est destinée aux familles des 300 pupilles en République du Mali.
Ainsi, chaque tuteur de pupille est désormais doté d’un téléphone mobile, avec la gratuité des appels en intra flotte et la mise à disposition d’un forfait data mensuel de 200 Mo pour chaque ligne, connecté 24h/24h à l’Onapuma et ses agents.
La directrice générale de l’Office national des pupilles en République du Mali (Onapuma), Mme Koné Sissi Odile Dakouo, a remercié le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé pour son engagement pour la cause des pupilles dans notre pays. « En plus de cette donation, chacun des pupilles de la République avait déjà reçu, à travers leur compte bancaire, le paiement de leur subvention trimestrielle d’entretien jusqu’en fin juin 2020. Nous remercions le ministre de la Santé et des Affaires sociales dont les efforts ont permis la concrétisation de la promesse présidentielle de mettre à la disposition de l’Onapuma 180 millions de F CFA », a-t-elle ajouté.
Selon le ministre Michel Hamala Sidibé, « cette donation s’inscrit en droite ligne de l’exécution des instructions du président de la République à savoir, « un Malien un masque » et des mesures sociales en faveur des ménages singulièrement les plus vulnérables. La cause des pupilles est très importante pour nous. Nous allons faire en sorte que la compassion soit toujours là pour ces enfants dont les parents se sont battus pour notre pays jusqu’au sacrifice ultime. En cette période de Covid-19, nous ne devons pas laisser ces enfants pour compte. Ils ont besoin de protection et d’attention de notre part ».
Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *