COVID-19 : Michel Hamala Sidibé visite le centre d’appel

Par L’ Indicateur du Renouveau

Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus (Covid-19), le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a visité le centre d’appel, l’Université virtuelle du Mali (UVM) et le centre de prise en charge des malades à potentiel épidémique de l’hôpital de Kati.
Installé dans les locaux de l’Agence nationale de télésanté et d’information médicale (Antim), le centre d’appel reçoit les appels du numéro vert mis en place pour informer, sensibiliser et orienter les populations dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 au Mali.
Selon Dr. Germain Momo, chef du centre d’appel, « le centre compte une trentaine de postes et traite en moyenne 4000 appels sur 10 000 à 12 000 appels entrants par jour. Les questions les plus fréquentes sont posées sur le nombre de cas positifs, de guéris et de décès. Nous sommes débordés par les appels dès que les opérateurs téléphoniques envoient des messages de sensibilisation à leurs clients. Nous demandons aux populations d’être compréhensives, nous ne pouvons pas prendre tous les appels en même temps ».
Ensuite la délégation conduite par le ministre s’est rendue à l’Université virtuelle du Mali (UVM) qui a développé une plateforme virtuelle qui, aux dires d’Amadou Diawara, responsable de l’UVM, permettra de faciliter la gestion des hôpitaux et tout ce qui concerne le traitement des malades en ligne.
« La plupart des médecins du Mali sont à Bamako. Grâce à cette plateforme virtuelle, un médecin qui se trouve dans un village lointain peut s’inspirer du traitement qui se fait à Bamako pour soigner ses malades sont dans nos centres de santé communautaires. Cette plateforme virtuelle peut jouer un rôle important dans la lutte contre la Covid-19 », a-t-il déclaré.
La visite du ministre de la Santé et des Affaires sociales s’est achevée au centre de prise en des malades à potentiel épidémique de l’hôpital de Kati. Avec une capacité de 22 lits, ce centre a été rénové pour la lutte contre le coronavirus.
A en croire le directeur général de l’hôpital de Kati, Dr. Almoustapha, « la visite du ministre réconforte le personnel dans ce qu’il est en train de faire c’est-à-dire se préparer pour faire face à la Covid-19. Le centre n’est pas encore fonctionnel. Nous mettons les dernières touches pour qu’il le soit. Aujourd’hui certains équipements manquent à ce centre, surtout les équipements de réanimation. Nous espérons que la visite du ministre permettra de résoudre ce problème ».
Partout où il est passé le ministre de la Santé et des Affaires sociales a félicité le personnel impliqué dans la lutte contre la maladie à coronavirus. « Que ce soit au centre d’appel ou à l’hôpital de Kati, nous avons vu un personnel engagé dans la lutte contre cette pandémie. Nous avons noté les problèmes soulevés, nous allons nous atteler à les résoudre urgemment afin de renforcer les capacités de ces structures dans cette lutte. De plus en plus, les guérisons deviennent une réalité, aujourd’hui, au Mali. Nous avons plus de 58 % de taux de guérison. Ce qui prouve que les services existants avec nos soignants essayent de faire tout pour sauver des vies. Nous allons continuer dans cette dynamique. Mais il faut accompagner l’hôpital de Kati parce que ce que j’ai vu aujourd’hui est encourageant mais n’est pas suffisant », a-t-il conclu.
Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *