DÉSENCLAVEMENT : le nouveau pont de Songo reconstruit grâce à l’implication du directeur national des routes

Le pont du village de Songo sur l’axe menant au village de Somadougou à la frontière du Burkina Faso en passant par les villes de Bankass et de Koro, avait fait l’objet de sabotage de la part des djihadistes au mois de juillet 2020.
Au regard de son importance pour le trafic routier dans le pays dogon, il fallait se mettre au travail le plus vite possible pour soulager les souffrances des populations locales.
C’est ainsi qu’un nouveau pont a été construit dont les frais de réalisation ont été entièrement pris en charge par le budget d’État, pour le grand bonheur des populations locales en général et en particulier de celles qui sont riveraines tout le long de cette importante route de Mopti à la frontière du Burkina Faso en passant par Bankass et Koro.
La cérémonie d’inauguration du nouvel ouvrage a eu lieu, le jeudi dernier sous la présidence du chef de l’exécutif régional de Mopti, le général Abdoulaye CISSÉ,  en présence de l’ensemble des directeurs et chefs de services régionaux, des autorités locales de Bankass et des élus communaux.
Il faut dire que depuis la date où ce pont capital pour le trafic routier dans le pays dogon a été saboté par des hors la loi, la direction nationale des routes ne sait pas du tout donner un temps de repos.
Ainsi, sous le contrôle du département en charge des Infrastructures et de l’Équipement, le directeur national des routes Mamadou Naman KÉÏTA a donné des instructions au directeur régional des routes de Mopti de s’atteler le plus tôt possible à donner corps à un nouvel ouvrage en vue de rendre à nouveau la circulation fluide sur cet important axe routier pour le trafic entre le reste du Mali et le pays dogon d’une part et d’autre part entre le Mali et le Burkina Faso.
Pour les travaux de construction du nouvel ouvrage, le général Abdoulaye CISSÉ, gouverneur de la région de Mopti, n’a pas du tout lésiné sur les moyens sécuritaires, tout au long de la durée des travaux.
Lors de l’inauguration de ce pont à Songo, le maire de la commune dont relève ledit village, Bogomiles Kassogué n’a pas manqué de saluer l’action du gouverneur de la région, avant d’adresser de vifs remerciements aux éléments des forces armées et de sécurité, aux travailleurs de la direction nationale des routes ainsi qu’aux braves hommes de l’entreprise qui a exécuté les travaux dans un délai raisonnable.
T S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *