DIABALY : Le DG de la gendarmerie salue la mémoire des soldats tombés sur le champ de l’honneur

Par L’ Indicateur du Renouveau

 

Le nouveau directeur général de la gendarmerie nationale, le colonel-major Sambou Minkoro Diakité, a effectué le mardi 29 septembre une visite à Diabaly, dans le secteur 5 de l’Opération Maliko pour rendre hommage aux soldats tombés sur le champ de l’honneur et exhorter les troupes à plus de discipline et de vigilance.
Une semaine après sa prise de commandement à la tête de la gendarmerie nationale, c’est accompagné d’une forte délégation que le colonel-major Sambou Minkoro Diakité s’est rendu dans la région de Ségou qui est le secteur 5 de l’Opération Maliko.
Pour cette première sortie, il s’agissait pour le tout nouveau directeur général de la gendarmerie nationale, de témoigner de sa reconnaissance aux vaillants soldats qui se sont sacrifiés pour la défense de l’intégrité territoriale, la paix et la sécurité à travers le pays et plus précisément dans la région de Ségou.
A Diabaly, le colonel-major Diakité s’est recueilli sur la tombe des illustres disparus au cimetière de la localité. Il a formulé des bénédictions pour le repos éternel de leur âme et la consolation des familles éprouvées.
Au cours de son déplacement, le colonel-major Sambou Minkoro Diakité a également rencontré les détachements de l’armée de l’air et de la gendarmerie de Sokolo tous les deux basés à Diabaly avec un escadron blindé et le pool logistique ; les personnels de la Région de gendarmerie de Ségou, des brigades territoriales de gendarmerie de Niono et de Fana.
Selon le directeur général de la gendarmerie nationale, il était nécessaire d’effectuer ce déplacement afin de rendre un hommage mérité à ces dignes fils du pays.
Partout où il est passé, le colonel-major Diakité a exhorté les troupes « à la discipline, la cohésion, la loyauté, la légalité dans les actes posés et la redevabilité envers l’Etat », car dira-t-il, l’heure est à la détermination et au travail pour l’émergence de la nation.
La visite du directeur général de la gendarmerie nationale initialement prévue pour 72 h et qui devait se poursuivre dans d’autres localités de la région, a été écourtée à cause du décès par suite d’un accident de la circulation routière le mardi 29 septembre 2020 du sergent-chef Fadiala Tounkara en service à l’infirmerie de la garnison du Camp I de la gendarmerie nationale de Bamako.
Il a été accompagné à sa dernière demeure, le mercredi 30 septembre 2020, au cimetière d’Hamdallaye en présence du directeur général, des parents, amis, camarades de promotion et collaborateurs.

Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *