Actualités Culture

Festival International de Selingué Urban Music et Mode: La 8ème édition du 28 au 30 mars 2019 !

Par Le Sursaut

 

 

La 8ème édition du festival International de Selingué Urban Music et Mode, se tiendra du 28 et 30 mars prochain. L’information a été donnée par les organisateurs à la faveur d’une conférence de presse, le samedi 9 mars au palais de la culture, Amadou Hampaté Bâh. Elle était présidée par l’administrateur général du festival, Ibrahim Coulibaly alias ‘’IC’’, avec à ses côtés le directeur du festival, Salif Telly, et le chargé de presse du festival, Alou Badra Haïdara (qui signe ainsi sa dernière sortie dans le cadre du FIS).
Dans son intervention, M. Coulibaly, a soutenu que la 8ème édition comme les précédentes sera marquée par de concerts de musique, de conférence-débats, de foires artisanales et agricoles et de défilés de mode.
L’occasion pour lui de dévoiler que le volet concert musical sera assuré par des artistes de renommée internationale. Au nombre desquels : Abdoulaye Diabaté, Sidiki Diabaté, Vieux Farka Touré, Cheick Siriman, Faratuben (groupe noir mélangé avec les blancs), les chanteuses Salomé Dembélé et Sadio Sidibé. Les organisateurs, dit-il, ont voulu cette année par une manière spéciale rendre hommage à la femme.
Toujours au chapitre des artistes, il dira que beaucoup de jeunes rappeurs seront à l’affiche comme chaque année. Cela, en considération du fait que le festival de Sélingué est un lieu de promotion des jeunes talentueux. Selon lui, ces rappeurs sont entre autres, Calibre 27, DR KEB, Van Baxi, Ras Méla, les rappeurs de Sélingué et un rappeur international américain nommé SB. Ce dernier, précisera-t-il, est au Mali pour faire son album et connaitre la culture malienne. D’ailleurs l’artiste en question ‘’ SB’’ était présent à cette conférence accompagné de son producteur, Ibrahim Bangoura d’origine guinéenne
Selon lui, le défilé de mode concernera quatre stylistes maliens. Il s’agit, mentionne IC, d’Adama Justin, Nefertouty, Nano et Diaguina Tanapo. Ensuite, il a souligné que la conférence-débats de cette 8ème édition, dans le but d’être collée à la réalité socio-politique et sécuritaire du pays, porte sur le thème « Paix et réconciliation nationale : quel rôle pour les femmes et les jeunes ».
Selon lui, ce thème s’inscrit dans la dynamique de faire un honneur aux femmes dans la mouvance des festivités du 8 mars. Cette volonté, poursuit –il, se justifie par le fait que les femmes et les jeunes sont les plus concernés par les effets négatifs d’une crise.
Dans la même veine, Ibrahim Coulibaly a fait savoir qu’en marge de la conférence générale, un autre thème sera développé par l’ANASER sur la sécurité routière. Ce thème, dit-il, s’intitule : « La consommation de la drogue : effet sur la jeunesse ».
Sur un tout autre chapitre, les organisateurs ont rassuré que des dispositions sont prises pour la sécurisation et la restauration des festivaliers. Cependant, ils ont évoqué le manque de partenariat pour cette 8ème édition.
Par Mariam SISSOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *