Actualités Environnement

GIR: Le Pfr outille les hommes de médias

Par Le Débat

 

 

Contribuer au développement d’un partenariat mutuellement avantageux entre le projet Pfr (Partners of Résilience) et le Réseau national des journalistes et médias environnementaux (RNJME) pour la mise à échelle du dialogue sur la gestion intégrée des risques (GIR) liés au changement climatique ; tel était l’objectif d’un atelier de formation organisé par ledit projet, les 27 et 28 mars 2019, à l’hôtel Mandé de Bamako.
La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du Pfr, Dr. Karounga Keïta. Le Pfr (Partners of Résilience) est un consortium d’organisations non gouvernementales (ONG) intervenant dans la gestion des risques liés au changement climatique à travers le changement de mentalité et de comportement par la communication (messages, canaux/supports). Il regroupe Wetland International, CARE Mali, les Croix Rouges néerlandaise et malienne. Le Pfr est financé par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas.
L’objectif de cet atelier est de contribuer au développement d’un partenariat mutuellement avantageux entre le projet Pfr (Partners of Résilience) et le Réseau national des journalistes et médias environnementaux (RNJME) pour la mise à échelle du dialogue sur la gestion intégrée des risques (GIR) liés au changement climatique. Il a regroupé les journalistes du RNJME et des membres de la société civile des localités bénéficiaires du projet Pfr (barrage de Sourou, Delta intérieur du Niger).
Durant deux jours, les participants ont échangé sur l’objectif, la zone d’intervention et les méthodes du Pfr, la gestion intégrée des risques (GIR). Dr. Karounga Keïta, président du Partners of Résilience, a insisté sur l’importance du rôle des hommes de médias dans la lutte contre les effets des changements climatiques.
«Tout ce que nous ferons tant qu’il n’y a pas de médias pour divulguer l’information, nos actions se limiteront aux seuls bénéficiaires. Nos actions vous intéressent, c’est pour cela que nous avons voulu renforcer vos capacités. Le changement climatique n’est pas l’affaire des seuls décideurs politiques, il nous intéresse tous», a-t-il déclaré.
Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *