(HCME) : L’ actuel bureau dirigé par Habib Sylla dans l’illégalité absolue

L’ actuel bureau du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur avec à sa tête Habib Sylla, élu lors de la 6ème conférence est dans une illégalité indescriptible du fait que son mandat est arrivé  à terme depuis le 20 août 2020. Habib Sylla et son bureau éxécutif ont été élus le 20 août 2015 pour un mandat de 5 ans.
Le  bureau du haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) en place continue à exercer en catimini, malgré l’expiration de son mandat. Du coup, cette association de défense des Maliens établis à l’extérieur est en contradiction avec ses propres textes depuis le 20 août 2020, qui stipule que le président est élu pour 5 ans. Ce qui veut dire qu’Habib Sylla et son bureau illégal ne devraient plus parler au nom de nos compatriotes établis à l’extérieur car n’ayant la moindre qualité juridique à le faire.
Mais le constat sur terrain, c’est qu’Habib continue même à parler sur  la télévision nationale au nom de nos compatriotes vivant à l’extérieur. Il urge donc que les autorités actuelles mettent un terme à cette illégalité flagrante en mettant en place un collège transitoire au HCME. Ce collège indépendant pendra toutes les dispositions utiles afin de la  mise en place d’un bureau légale et légitime car le bureau périmé n’ayant plus qualité à le faire. On ne doit plus injecter un franc du contribuable malien dans les activités d’un tel organe illégal. D’ailleurs, l’Etat doit songer à vérifier si des fonds n’ont déjà pas été mis à leur disposition après le 20 août 2020. Si c’était le cas, l’Etat devra enjoindre à Habib et compagnie à restituer les indus, car on ne peut percevoir de l’argent de l’Etat n’étant pas légal voire légitime.
Il reste donc au département en charge des Maliens de l’extérieur de demander aux organes de bases de désigner les membres du nouveau collège. Il est entre temps impératif de demander au bureau illégal de surseoir à toutes activités engageant le HCME.
Il faut rappeler que le HCME a pour mission de promouvoir l’union et la solidarité entre les Maliens de l’Extérieur ; porter assistance aux Maliens de l’Extérieur dans leur pays de résidence ; susciter leur contribution au développement économique, environnemental, social, culturel et sportif du Mali ; promouvoir la paix et l’intégration entre les peuples.
Nous y reviendrons….
S C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *