Actualités Faits divers

JALOUSIE : Elle a opté pour la mort, plutôt que de supporter la présence d’une coépouse

Par Le Confident

 

Le mercredi 22 mai 2019, Awa Sangaré, ménagère à Banconi s’est donnée la mort en se jetant dans le puits. Tel fut son choix, car, dit-on, elle n’était pas capable de partager son homme avec qui que ce soit.

Elle avait la quarantaine révolue et vivait en parfaite harmonie avec son époux Mamadou Simpara, avec qui, elle a eu de nombreux enfants, dont la première fille est même mariée.
Selon nos sources, tout allait bien dans le couple jusqu’au mois d’avril dernier où Mamadou Simpara s’engage dans une seconde noce. Awa n’en croyait pas, elle aurait commencé à fréquenter les personnes de bonnes volontés, les amis et parents de son mari, pour le dissuader de son projet de mariage. Rien n’est fait car le mari maintient le cap et le mariage est célébré, lors des mariages collectifs des Banambais (Banamba Kognon).
La nouvelle mariée intègre son foyer, mais Awa ne digère toujours pas. C’est ainsi qu’elle a multiplié les tractations, mais se heurte à la décision ferme de son mari. À la grande surprise de la famille, Awa aurait profité de l’absence des uns et des autres, pour sauter dans le puits familiaux, dans la nuit profonde. Les premières femmes de la famille à se lever pour réchauffer les repas du début du jeun ont découvert une personne dans le puits et c’était bien Awa. Elle est arrivée au pire et s’est tuée. Informer de la situation, la police du 6ème Arrondissement a dépêché une équipe. Cependant, le pire était déjà fait. Son corps sans vie a été repêché par la protection civile. Par ailleurs, les enquêtes sont en cours, pour lever toutes les zones d’ombres dans cette affaire. Son enterrement a eu lieu le jeudi 23 Mai 2019 à 16h chez son époux au Banconi.

Ben Abdoulaye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *