Le ministre Touré, au 3ème CA du SNJ « … il s’agit de faire du SNJ, un centre de référence en Afrique.. » 

 

 

Par Le Sursaut

 

A l’Ecole de Maintien de la Paix, Alioune Blondin Beye, le jeudi 12 mars, le conseil d’administration du Service National des Jeunes ( SNJ), a tenu les travaux de sa 3ème session ordinaire. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le ministre en charge de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré. C’était en présence du Directeur Général du SNJ, le Colonel-major Daoud Aly MOHAMMEDINE.
Examen du bilan de l’année 2019 et programmation des activités de l’année 2020. Tels étaient les deux points inscrits à l’ordre du jour de cette session.

A l’entame de son intervention, le ministre Touré, a adressé ses vœux les meilleurs à l’ensemble des membres du conseil d’administration. Par la même occasion, il a exprimé ses félicitations au nouveau directeur du SNJ, le Colonel-major Daoud Aly MOHAMMEDINE.
De même, le ministre de la Jeunesse et des Sports a signifié au nouveau directeur MOHAMMEDINE, que le Conseil d’Administration nourrit l’espoir que les difficultés récurrentes auxquelles le SNJ est confronté, notamment le problème de siège, le problème de Centre de formation, la question de l’emploi des recrues formées pour la Défense nationale, la question de la formation professionnelle des jeunes, vont faire l’objet d’une attention particulière de sa part.
« Le Conseil d’Administration a d’ores et déjà l’espoir que vous allez surmonter les défis au regard de votre détermination, votre engagement doublé de vos qualités exceptionnelles d’instructeur, avec le soutien de toute la Direction et surtout par la confiance du Gouvernement » a déclaré le ministre de la Jeunesse et des Sports. Et d’ajouter : « le challenge est connu, il s’agit de faire du SNJ, un centre de référence en Afrique dans son domaine. Tel est notre objectif ».

Selon le ministre Touré, au cours de l’année 2019, le Service national des Jeunes a été auréolé par la sortie des 600 jeunes recrues qui ont été présentées au drapeau le 21 mars 2019 sous la haute présidence du président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA.

D’après lui, cette formation unanimement appréciée pour sa qualité a pu être menée grâce à l’oreille attentive du ministre en charge des Finances et à l’accompagnement bienveillant du ministre en charge de la Défense qui ont mis à disposition les ressources financières, humaines et matérielles appropriées. « Qu’ils en soient sincèrement remerciés » a-t-il exprimé.

Aux dires du ministre de la Jeunesse et des Sports, l’année écoulée a également connu la validation du Plan décennal de promotion du Service national des Jeunes 2019 – 2028 dont la finalité est de permettre de mobiliser les ressources nécessaires pour assurer la formation de qualité des jeunes. « Je voudrais exprimer mon empressement pour l’introduction de ce document dans le circuit d’approbation gouvernementale en vue de donner davantage corps à ce formidable outil de façonnage voire modelage du citoyen voulu par Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat » a souhaité le ministre Touré.
En plus, il a souligné qu’au cours de l’année 2019, le SNJ a pu procéder à l’insertion dans les Forces Armées Maliennes de 256 jeunes sur les 600 formés. « Les actions sont en cours pour l’engagement des autres jeunes formés » a-t-il précisé.
Par ailleurs, le ministre Touré, a soutenu que le crédit alloué sur le budget d’Etat 2019 notifié de 1 827 750 085 FCFA a été exécuté à 99,99%. Ensuite, il dira que le présent conseil d’administration se tient à un moment où le développement du capital humain constitue plus que jamais le ciment du progrès.
« Il s’agit, pour nous, à travers le triptyque : Formation physique – Formation civique – Formation professionnelle, de poursuivre voire de renforcer le rôle moteur du SNJ dans l’émergence de citoyens bâtisseurs nouveaux » a-t-il indiqué.
Avant de terminer, il a fait savoir que l’année 2020 verra l’entrée en formation physique et civique de la 2ème cohorte du Service national des Jeunes. Face à ce projet, il a invité le conseil d’administration d’examiner avec minutie le projet de programme d’activités et le projet de budget 2020 arrêté à la somme de 1 778 773 000 FCFA, soumis à son approbation. « Dans cette perspective, je voudrais compter sur l’engagement de chacune et de chacun pour que le Service national des Jeunes soit un service de référence en Afrique par la qualité de ses produits » a émis comme vœu, le ministre Touré.
Par Moïse Keïta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *