Actualités Culture

Les  premiers mots de Zinedine Zidane :

Par Phenixinfo

Ses premiers mots : « Je sais que c’est un jour spécial, pour tous. Je suis très heureux et c’est ça le plus important. Comme je le disais au président, je suis très heureux d’être de retour à la maison. Je n’ai pas grand chose à dire de plus… je suis juste très heureux et je veux travailler à nouveau pour remettre ce club là où il doit être. Maintenant, la seule chose à laquelle je pense, c’est à commencer le travailler dès demain. »

Ses sensations : « Je suis content de revenir, je n’étais pas très loin non plus, car je vis ici. Je suis content de travailler avec ce club et ce groupe surtout. J’avais vraiment envie de revenir, même si le défi est plus grand encore que lors de ma première nomination. »

Ce qui a changé : « J’avais besoin de souffler après deux ans et demi, et je pensais que le vestiaire en avait besoin car j’ai vécu ça de l’intérieur au quotidien. Peut-être que c’était faux.. Aujourd’hui, j’ai pris la décision de revenir car le président m’a appelé, que je l’aime beaucoup, et que j’aime beaucoup ce club. J’ai eu plusieurs propositions, mais je ne voulais pas aller dans d’autres clubs, Je voulais seulement revenir ici. »

Une responsabilité : « Elle est grande, nous savons comment ça se passe ici. Tout le monde attend beaucoup de ce club et je suis un de plus. J’aime le football, j’ai joué pour ce maillot et j’ai gagné beaucoup de choses, mais je ne suis qu’un de plus. Je me souviens de ce que j’ai gagné ici, mais je me souviens aussi de ce que j’ai mal fait, de ce que nous avons mal fait la saison passée. Nous avons perdu la Liga et la Copa consécutivement. Ok, nous avons gagné la Champions, mais je sais ce qui s’est passé. La vie est ainsi, il y a de bons et de mauvais moments. »

S’il a eu des doutes : « Quand j’écoutais tout ce qui se disait [dans la presse], je ne voulais pas m’exprimer. Je n’ai pas accordé la moindre interview en neuf mois. Quand le président m’a appelé… je ne pouvais pas dire non au président. Je n’étais pas heureux de voir comment les choses se passaient. J’étais l’entraîneur et il s’est produit la même chose [en Liga] avec moi. Nous allons voir ce qui nous manque et nous allons faire en sorte de les corriger pour les années à venir. »

Changements : « Des choses vont changer. Il faudra changer certaines choses pour l’année prochaine, mais ce n’est pas le moment d’en parler. Je suis revenu et nous aurons le temps, avec le président et le club, de discuter de tout ça. »

Un retour de CR7 ? « Ce n’est pas le sujet. Il y a 11 matchs à jouer et nous n’allons penser qu’à ça. On sait qui est Cristiano, il fait partie de l’histoire de ce club, personne ne changera cela. Il a été le meilleur, l’un des meilleurs, mais ce n’est pas le sujet. »

Une dette envers le Real ? « Non, aucune. Je suis de retour mais quand je suis parti, c’était la meilleure solution pour tous, pas seulement pour moi. »

Il s’est reposé : « Oui, neuf mois ici, à Madrid. Je me suis occupé de mes affaires, j’ai rechargé mes batteries et je suis prêt. Prêt à vivre, à nouveau, l’expérience d’entraîner le Real Madrid. On m’offre une autre opportunité d’entraîner ce club que j’aime tant. »

Quel sera son staff : « Ce sera le même. Le même qu’avant. »

Ce qu’il a mal fait : « Beaucoup de choses… On a gagné la Champions la saison passée mais la Copa a été difficile, la Liga avait très mal commencé.. et j’étais aux commandes. Nous les entraîneurs, on vient, on repart… Mais il faut regarder devant. »

Isco, Marcelo, Bale… « Les joueurs qui sont ici ont beaucoup gagné. Je ne vais pas commenter ce qui s’est passé avec l’un ou l’autre… Ce que je veux, c’est revenir avec eux, travailler et bien faire les choses samedi. »

Des recrues : « Je ne pense pas à ça, je suis seulement content d’être là et je pense aux prochains matchs. On aura le temps ensuite de préparer la prochaine saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *