Actualités Santé

LUTTE CONTRE LES EPIDEMIES: L’OAAS offre un labo mobile à l’INSP

Par Phenixinfo

 

Pour renforcer la capacité opérationnelle ainsi que la détection précoce des épidémies  dans le pays, l’Institut national en santé publique (INSP), l’ex INRSP, vient d’être doté, le lundi 9 septembre 2019,  par l’Organisation Ouest Africain de la santé (OOAS) d’un laboratoire mobile. Un véhicule pickup, équipé d’équipement d’analyse microbienne ultramoderne.

 

Il s’agit à travers cette donation pour l’Organisation Ouest africaine de la santé (OOAS) de jouer sa partition dans le cadre de l’intégration et la mobilité des populations de l’espace Cédéao en général et de la lutte contre les épidémies, en particulier.  La remise de ce laboratoire mobile a noté  la présence du représentant de l’OOAS, Dr. Carlos Brito, directeur en charge de la santé publique et de la Recherche, de la directrice adjointe de l’INSP, Dr. Ténin  Aoua Thiero,  et du directeur général de la santé et de l’Hygiène publique, Ousmane Dembélé.

Ce laboratoire qui a coûté 300 000 dollars y compris le coût de la formation d’un laborantin responsable à l’OOAS et ses partenaires,  est équipé de  matériels de laboratoire ultramodernes : un microscope de dernière génération, une centrifugeuse, deux réfrigérateurs, d’une hôte, et deux de groupes électrogènes pour assurer l’autonomie énergétique lors des opérations d’urgence.

Pour la directrice adjointe de l’INSP, Ténin Aoua Thiero,  ce laboratoire mobile  vient à point nommé. A l’en croire, il va combler le vide en matière d’équipement mobile du genre à faire face à des épidémies qui menacent la sous-région Ouest africaine. « Avec ce laboratoire, il est plus facile de faire face à des épidémies, de faire un diagnostic précoce d’une épidémie quelconque sur place sans se déplacer. Il permettra une prise en charge urgente d’une situation épidémiologique et évite l’acheminement des échantillons dans des conditions précaires vers les laboratoires centraux  », a expliqué la directrice adjointe. Elle a, au nom de l’INSP, remercié la direction de l’OOAS pour ce geste combien important dans l’amélioration de la santé publique et rassuré de l’usage à bon escient du matériel acquis.

Pour le représentant du directeur général de l’OOAS, Carlos Brito, directeur santé publique et recherche, si la Cédéao œuvre pour construire un espace en vue d’intégrer les 15 Etats de la sous-région, l’OOAS, pour une meilleure intégration des peuples, travaille avec les Etats pour relever les obstacles liées à la santé dont l’une est la gestion des épidémies, sachant que beaucoup de nos pays sont au tour de la ceinture de la méningite. «Ce laboratoire mobile permettra de renforcer  notre capacité opérationnelle  pour la prévention, le  diagnostic précoce et le contrôle  des épidémies  dans la sous-région dont l’une est la méningite ainsi  d’autres épidémies comme le choléra… », a précisé Dr. Brito.

La cérémonie a pris fin par une visite du bloc du laboratoire mobile.

Ousmane Daou  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *