Actualités Santé

MAGNAMBOUGOU: Le président de l’Asacoma se moque de la transparence

Par Le Débat

 

 

Le président de l’Assacoma (Association de santé communautaire de Magnambougou), Issa Sidibé, est contesté par certains de ses collaborateurs à cause de sa gestion opaque du centre de santé communautaire (Cscom) de Magnambougou.
Selon nos sources, plusieurs membres du bureau de l’Asacoma (l’association de santé communautaire de Magnambougou) dénoncent le manque de transparence dans la gestion du centre de santé communautaire de Magnambougou, situé en Commune VI du district de Bamako, par leur président Issa Sidibé. Ils reprochent à ce dernier de ne pas tenir régulièrement les réunions.
Toujours selon les mêmes sources, depuis la mise en place du bureau de l’Asacoma, le 5 mai 2018, son président n’aurait convoqué qu’une seule réunion dite de prise de contact, qui a eu lieu une semaine après la mise en place du bureau. Ce, malgré les demandes répétées de plusieurs membres du bureau de l’Asacoma.
Pour les décaissements, les chèques seraient signés par le président de l’Asacoma, son 1er vice-président, sans qu’aucun compte-rendu ne soit fait aux autres membres du bureau. Contacté par nos soins, le trésorier a juré qu’il ne signe aucun papier pour les décaissements.
Le samedi dernier, la jeunesse de Magnambougou, en réunion à la mairie dudit quartier, a réclamé plus de transparence dans la gestion de l’Asacoma pour sortir de cette situation qui nuit à la santé des populations, selon nos sources. Joint au téléphone, le président de l’Asacoma, Issa Sidibé, n’a pas souhaité faire de commentaire.
Cette gestion opaque de l’Asacoma est également dénoncée par certains agents du Cscom de Magnambougou, qui sont prêts à soutenir les membres du bureau de l’Asacoma pour rendre la gestion plus transparente afin d’améliorer la santé des populations.
Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *