Actualités Société Une

MINISTERE DU DIALOGUE SOCIAL DU TRAVAIL ET DE LA FONCTION PUBLIQUE: La méthode efficace du ministre Dicko, en marche !

Par La Mutation

 

 

Nommé le 5 mai 2019 dans le gouvernement du Dr Boubou Cissé, Oumar Hammadoun Dicko avait la lourde et exaltante tâche de rétablir la confiance partie en fumée d’une part entre le gouvernement et les différents syndicats et d’autre part entre les gouvernés et les gouvernants. Trois mois après sa nomination à ce département stratégique, l’efficacité du ministre du dialogue social, du travail et de la fonction publique se fait de plus en plus sentir en témoigne plusieurs projets de modification tous adoptés lors du dernier conseil des ministres.
En effet vu le rapport du ministre Oumar Hammadoun Dicko que le dernier conseil des ministres a adopté, plusieurs projets de modification furent adoptés. Il s’agit du projet de loi portant modification de la loi No 02-053 du 16 décembre 2002, modifiée, portant statut général des fonctionnaires ; du projet de loi portant modification de la loi No 92-020 du 23 septembre 1992, modifiée, portant Code du travail ; du projet de décret portant revalorisation des salaires de base du personnel de l’administration relevant du code de travail, du personnel enseignant contractuel de l’Etat et du personnel contractuel des collectivités territoriales ; du projet de décret portant modification du décret No 2012-434/P-RM du 9 août 2012, modifié, fixant les conditions d’emploi et de rémunération des membres non fonctionnaires du Cabinet du Président de la République, du Secrétariat général de la Présidence de la République, du Cabinet du Premier ministre et des cabinets ministériels. Dans le souci de l’apaisement du climat social, le gouvernement s’est engagé avec ses partenaires sociaux à relever l’âge de départ à la retraite des fonctionnaires et des travailleurs et à revaloriser leur grille indiciaire. Les projets de texte, adoptés dans ce cadre, relèvent de trois ans l’âge de départ à la retraite du personnel régi par le statut général des fonctionnaires respectivement à 58, 61, 62 et 65 ans selon que la dernière catégorie d’appartenance du fonctionnaire est la catégorie C, B1, B2 et A. Ils relèvent l’âge de départ à la retraite des travailleurs du secteur privé à 60 ans pour la catégorie A avec la possibilité de prolonger jusqu’à 62 ans et de 58 ans pour les c atégories B, C, D et E, avec la possibilité d’aller à 60 ans. Les projets de textes adoptés revalorisent en deux temps la grille indiciaire pour compter de janvier 2019 et janvier 2021. Quant à la modification du décret relatif au personnel de l’administration relevant du code du travail, du personnel enseignant contractuel de l’Etat et du personnel enseignant des collectivités territoriales et du décret fixant les conditions d’emploi et de rémunération des membres non fonctionnaires du Cabinet du Président de la République, du Secrétariat général de la Présidence de la République, du Cabinet du Premier ministre et des cabinets ministériels, elle vise à tenir compte des changements apportes au statut des fonctionnaires et du code du travail. En choisissant d’être discret, le ministre Dicko s’est avéré être efficace pour le bonheur de tous ceux qui ouvrent au rayonnement du pays à savoir les fonctionnaires et les privés. On peut dire que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita a eu raison de faire appel à ce cadre valeureux qui avait déjà fait ses preuves lors de ses passages dans le gouvernent d’ATT de 2002 à 2007.
Sadou Bocoum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *