Actualités Santé Une

OPHTALMOLOGIE : Le 14ème congrès de la Safo s’ouvre à Bamako

Par L’ Indicateur du Renouveau

 

Le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé a présidé, le lundi 2 décembre 2019, au centre international de conférence de Bamako (CICB), l’ouverture du 14ème congrès de la société africaine d’ophtalmologie (Safo) couplé au 5ème congrès de la société malienne d’ophtalmologie (Somao).
Ce congrès de la Société africaine francophone d’ophtalmologie (Safo) vise, entre autres, à : étudier toutes questions ayant trait à l’appareil visuel, à ses annexes et aux maladies des yeux ; promouvoir la création, le développement et le regroupement des sociétés nationales d’ophtalmologie en Afrique francophone ; promouvoir la coopération, la mutualisation des ressources et le transfert de technologie entre la Safo, les sociétés savantes partenaires et les ONG.
Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS) en 2019, au moins 2,2 milliards de personnes sont atteintes de déficience visuelle ou de cécité, parmi ces cas plus d’un milliard auraient pu être évités ou ne sont toujours pas traités. Au Mali, la prévalence de la cécité est estimée à 1,2% soit environ 245 500 aveugles. L’offre de soins oculaires reste très inférieure à la demande. On estime entre 15 et 20% la couverture des besoins en soins oculaires. Moins de 10% des vices de réfraction et des cas de glaucome sont correctement pris en charge. Les pathologies oculaires de l’enfant constituent un véritable problème de santé publique en Afrique avec des prévalences huit fois plus élevées que dans les pays développés. Les principales causes restent les opacités cornéennes, les pratiques traditionnelles inadaptées, les conjonctivites néonatales et les cataractes congénitales. Au cours de ce congrès de la SAFO, près de 200 communications seront faites avec plus d’une dizaine de conférence.
Le président de la société malienne d’ophtalmologie, Pr Lamine Traoré a remercié le gouvernement malien pour ses efforts dans la lutte contre la cécité et son soutien à la société malienne d’ophtalmologie.
Aux dires du secrétaire permanent de la société africaine francophone d’ophtalmologie, Pr Adama Fanny, l’organisation de ce congrès témoigne de la volonté du gouvernement malien, à travers le département de la Santé et des Affaires Sociales, de promouvoir l’ophtalmologie.
Selon le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé, la lutte contre la cécité contribue à l’atteinte des objectifs du développement durable à travers trois axes stratégiques majeurs qui sont le développement des ressources humaines ; le développement des infrastructures et de l’équipement ; et la lutte contre la maladie « La cécité entraîne une baisse de la production et de la productivité. Les enfants servent généralement de guide aux parents ayant perdu la vie ; toute chose qui compromet leur apprentissage scolaire ou professionnel » a-t-il déclaré.
Michel Hamala Sidibé a assuré la société africaine francophone d’ophtalmologie de l’accompagnement de son de département.
Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *