POLICE DE L’EAU AU MALI, un plan stratégique adopté pour booster et protéger les ressources en eau

 

Les acteurs du secteur de l’eau étaient réunis, ce mercredi 20 octobre 2021 dans un hôtel de la place, autour de la Police de l’eau, l’un des programmes de la nouvelle politique de gestion intégrée de l’eau (GIRE). La cérémonie d’ouverture était présidée par M. Drissa Samaké, Conseiller technique du ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau, en présence de Djoro Bocoum, directeur national de l’Hydraulique.

À l’ouverture de cet atelier de restitution et de validation du plan stratégique de la Police de l’eau, M. Drissa Samaké, a salué les acteurs pour les efforts consentis en faveur de l’opérationnalisation de la Police de l’eau au Mali. Poursuivant son allocution, il a affirmé que notre pays s’est doté depuis 2019 d’un nouveau Programme national de gestion intégrée des ressources en eau (PNGIRE) pour la période2019-2030. Il a, au nom de son département, témoigné de l’engagement constant du Gouvernement pour que le PNGIRE soit une réalité et contribue à la croissance de notre économie et à la lutte contre la pauvreté.
Pour M. Djoro Bocoum, directeur national de l’Hydraulique, le Programme national de gestion intégrée des ressources en eau est l’un des quatre programmes de mise en œuvre de la politique nationale de l’eau en cours de révision de même que la relecture du Code de l’eau de 2002. Il a estimé que la croissance démographique, l’élévation du niveau de vie et les impacts du changement climatique sur les ressources en eau, la gestion de l’eau et des ressources connexes sont, pour la direction nationale de l’hydraulique, des enjeux hautement stratégiques pour la croissance économique et le bien-être des populations. Selon lui, le PNGIRE 2019-2030, élaboré à la suite du Plan d’action GIRE 2007-2018 par le Programme Conjoint d’Action GIRE (PCA-GIRE) en cours d’exécution, est financé par les Pays Bas et la Suède et vise à mettre en place un cadre de GIRE fonctionnel des aspects. Selon M. Bocoum, l’objectif de cet atelier vise à élaborer un plan stratégique de mise en œuvre de la Police de l’eau qui va permettre d’identifier les axes stratégiques et les actions concrètes à mener d’ici 2030 pour arriver aux objectifs du Gouvernement du Mali en matière de Gestion Intégrée de l’eau, a conclu le directeur national de l’Hydraulique.
YAH ZANFING DOUMBIA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *