PRESENCE DES ENFANTS AUX MEETINGS POLITIQUES : La Comade condamne

Par L’ Indicateur du Renouveau

 

C’est à la faveur d’un point de presse, le dimanche 28 juin 2020, que la Coalition Malienne des Droits de l’Enfant (COMADE) a exprimé son indignation face à la présence des enfants dans des meetings politiques dans notre pays, ces derniers jours. Le point de presse était animé par le président de la Comade, Antoine Akplogan en présence de Jean Douba Koné et de Gaoussou Bouaré, membres de ladite coalition.

Selon Antoine Akplogan, président de la Comade, « la présence massive des enfants dans les rassemblements politiques des 19 et 25 juin 2020 à Bamako est contraire à la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant (CADBE), article 22, qui invite les Etats parties, conformément aux obligations qui leur incombent en vertu du Droit International Humanitaire, de veiller à ce qu’aucun enfant ne soit associé à des activités politiques dans les situations de tensions ou de troubles. Nous condamnons fermement cette attitude des organisateurs de ces activités qui consiste à utiliser les enfants à des fins politiques. Nous tenons à rappeler aux organisateurs d’activités politiques, aux plus hautes autorités et à la population entière, que la place des enfants n’est pas dans ce type d’activité politique qui les mettent en dangers ».
Il a exhorté tous les acteurs à plus d’actions de promotion et protection des droits de l’enfant. « En ce 30ème anniversaire de la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant, l’utilisation des enfants dans de telles activités donne une image inacceptable et contraire à l’éthique et à l’intérêt supérieur de l’enfant (article 3 de la Convention Relative aux Droits de l’Enfant (CDE) et article 4 de la CADBE) « , a-t-il conclu.
Pour rappel, la Coalition Malienne des Droits de l’Enfant est une association humanitaire, apolitique, laïque et à but non lucratif. La Comade a pour but de promouvoir et de défendre les droits de l’enfant. Elle cherche à : coordonner les actions de ses structures membres travaillant dans le domaine des droits de l’enfant ; encourager et assurer la participation de ses structures membres aux activités initiées en faveur des enfants ; influencer et renforcer les politiques et actions gouvernementales en faveur des enfants ; Œuvrer pour la mise en application des lois et textes existants en faveur des enfants ; promouvoir la diffusion et la connaissance des textes juridiques relatifs aux droits et à la protection de l’enfant ; promouvoir la participation des enfants à la Promotion, à la Protection et à la Vulgarisation des Droits de l’Enfant ; assurer la veille citoyenne pour un respect des droits de l’enfant et de la veille sur le respect des mécanismes d’évaluation des Conventions ratifiées par le Mali en matière de promotion et de protection des droits de l’enfant.

Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *