Actualités Politique Une

PRESENCE FRANÇAISE AU SAHEL : Takuba ? Mais quelle horreur !

PRESENCE FRANÇAISE AU SAHEL : Takuba ? Mais quelle horreur !
Comme en terrain conquis et avec le mépris habituel, la ministre française des Armées Françoise Parly, est venue annoncer la venue sur la propriété française que sont les terres du Mali, de la force Takuba qui selon ses propres dires signifient sabre ou glaive en tamashek, une langue parlée au nord du Mali.
Sans consultation du peuple du Mali, sans lavis des populations locales, sans audit des forces Barkhane et Serval qui lont précédée, comme un couperet imposé à nos impuissantes autorités, cette annonce comme par enchantement arrive à un moment émotionnel où nous pleurons 54 de nos frères massacrés par des « jihadistes », selon la terminologie des médias français.
Moment émotionnel, moment de faiblesse, moment de panique comme en 2012 où les narcoterroristes armés depuis la Libye par qui lon sait ont occupé les deux tiers du territoire national pour obliger nos autorités à se confier à la France et à ouvrir la porte de notre pays à nos pires destructeurs. Cest vrai que cette génération na pas eu à connaitre les affres de la colonisation et que tout a été fait pour effacer de la mémoire de notre jeunesse ce que la France nous est réellement ; logre est revenu avec des pattes de velours et un sourire à faire dormir un bébé.
Mais Takuba, la nouvelle trouvaille pour envahir nos contrées, veut arriver à un moment où les jeunesses africaine et malienne respirent la liberté, à un moment où la propagande des médias français qui embobinaient les esprits, est mise à mal par la réalité en temps réel de lInternet. Et surtout à un moment où le peuple malien, las dêtre abusé rejette en bloc tout ce qui nest pas dans le sens du renforcement de nos Forces de défense nationales.
Aujourdhui, aucune autorité quelle que soit sa crainte supposée ou réelle de la France, ne peut impunément accepter des forces doccupation alors quil est nettement et logiquement plus facile de renforcer notre armée. Il est donc clair que Takuba nest pas notre agenda encore moins dans notre intérêt.
En réalité, la France apeurée par lannonce de larrivée prochaine des Russes beaucoup plus pragmatiques, veut, dans une fuite en avant, occuper le terrain avec des pays alliés, attirés et appâtés par le partage du gâteau sahélien. Ce sont des armées dhomosexuels, de drogués et de mercenaires venus au Sahel, avec des complicités bien choisies, détruire nos modes de vie, nos cultures, notre humanité et notre existence.
Au Sahel, nous avons des armées, ce quil nous faut cest du matériel et un appui dans le renseignement. Cest pour toutes ces raisons que nos pays voisins ont discrètement et très poliment rejeté loffre française. Elle na aucune valeur ajoutée, bien au contraire, elle ouvre une boîte de Pandore qui aboutira à notre disparition pure et simple, qu’à Dieu ne plaise !
Ceux qui seront tentés de soutenir une telle idée, sil y en a, ne sont que ceux-là qui ont toujours travaillé à affaiblir notre pays, en propageant des rumeurs déstabilisatrices, en nous opposant les uns aux autres, en servant de couverture et de refuge aux attaques dites jihadistes et en sinscrivant dans la confusion propice à leurs crimes.
Personne au Mali noubliera la trahison qui a consacré le désarmement sélectif de lopération Serval au lendemain de la « libération » du des régions nord du Mali et le blocage de larmée nationale aux portes de Kidal, où lon a royalement installé les narcoterroristes pour leur offrir une virginité et les moyens de répandre à nouveau la terreur dans tout le pays. Tout ce quon vit aujourdhui est parti de là et à dessein.
Aujourdhui, les Maliens se préparent de nouveau à tout revoir, pour nous obliger à implorer larrivée de Takuba. Il nest pas exclu de revoir comme en 2012 à Aguelhok, un commando français massacrer nos soldats et faire revendiquer lacte par les nombreux groupes fictifs créés pour détourner lattention des vrais auteurs.
Le peuple malien sattend à voir les attaques se multiplier sur notre territoire, les harcèlements, les manipulations, les montages et les scénettes conçus par les barbouzes, relayés et servis par RFI et France 24 pour conditionner notre façon de penser et modeler nos opinions dans le sens des intérêts de ceux qui veulent diviser notre pays pour se partager nos richesses.
Mais une surprise de taille attend la France. 2019 nest pas 2012. Les Maliens ont compris beaucoup de choses, certes dans la douleur mais pour de bon. Les autorités maliennes savent quelles auront le soutien de tout un peuple pour rejeter sans complexe toute injustice extérieure fusse-t-elle de de la France.
Aujourdhui, le Mali nest plus seul. Dieu veille sur ce peuple de croyants qui a tout donné sans être épargné. Le Nord du Mali cest la Vigne de Naboth. La trahison de la France a des limites et, le prochain chaos quelle sapprête à créer sera le déclencheur dune rédemption et dune libération qui fera date dans lhistoire et servira dexemple à lAfrique tout entière
Ali Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *