Actualités Sécurité

PROCESSUS DE PAIX AU MALI: Cinq terroristes bientôt sanctionnés pour entrave à l’Accord

Par Soleil Hebdo

 

 

A peine le renouvellement du mandat de la Minusma pour un an que la France a fourni les noms de cinq Maliens sur la liste de sanctions de l’ONU. Il s’agit du député Mohamed Ould Matali, Yoro OuldDaha, Houka Houka Ag Alhousseini pour, entre autres, entrave à l’application de l’Accord de paix, lien avec le terrorisme et le trafic d’armes.
Selon une dépêche de l’Agence France Presse (AFP) du 28 juin dernier, la France a fourni au conseil de paix et de sécurité de l’ONU les noms de cinq Maliens pour les sanctions de l’ONU. Il s’agit du député Mohamed Ould Matali, membre du RPM, le parti du président malien Ibrahim Boubacar Keita. Ould Matali est accusé par la France d’entrave à l’application de l’Accord de paix.
Les quatre autres personnes sont accusées des diverses raisons. Houka Houka Ag Alhousseini et Yoro Ould Daha sont accusés de lien avec le terrorisme et le rôle qu’ils ont joué en 2012/2013 quand le nord du Mali était occupé par Al Qaida. Alors que Mohamed Ben Ahmed Mahri est accusé de vendre des armes aux groupes armés.
Le cinquième Malien sur cette liste est Ahmed Ag Albachar. Il est accusé de détourner l’aide humanitaire à des fins commerciales ou contre d’autres services à Kidal.
Zan Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *