Rapportage alternatif sur la protection de l’enfant : La COMADE outille ses membres

Par L’ Indicateur du Renouveau

La Coalition malienne pour les droits de l’Enfant (COMADE) a, avec l’appui financier du Groupe de recherche Action droits de l’Enfant Mali (GRADEM), organisé le samedi 3 juillet 2021 un cadre d’échanges sur l’importance du rapportage alternatif. La cérémonie d’ouverture était présidée par la vice-présidente de la COMADE, Mme Kondo Alima Coulibaly en présence du Coordinateur de GRADEM, Antoine Akplogan.

Cette rencontre, qui a réuni les organisations de la société civile (OSC) engagées dans la protection des droits de l’Enfant à Bamako, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action 2021 de la COMADE. Elle visait à informer et à sensibiliser les structures membres de la COMADE sur le rapportage alternatif, importance, rôles et responsabilités ; sur l’importance de s’organiser en groupes thématiques.
Selon la vice-présidente de la COMADE, Mme Kondo Alima Coulibaly, il y a nécessairement un socle de connaissances à acquérir pour l’atteinte des objectifs des acteurs engagés dans la protection et la promotion des droits de l’Enfant. L’un des leviers de ce socle, dira-t-elle, est le cadre de concertation des OSC, qui sera basé sur le rapport alternatif. « Quand on est là pour les enfants en tant que société civile, il est important de se réunir et d’échanger sur les aspects, qui nous permettent de pouvoir présenter un rapport alternatif autrement appelé rapport complémentaire au rapport que l’Etat doit présenter au niveau de Genève. Chaque OSC doit pouvoir apporter quelque chose, la COMADE est là pour les rassembler et pouvoir compléter le rapport de l’Etat. A travers cette rencontre nous voulons faire en sorte que chacun comprenne comment collecter les données et quelles sont les informations dont nous avons besoin pour pouvoir rédiger notre rapport », a-t-elle ajouté.
Elle a remercié GRADEM pour son appui financier, qui a permis l’organisation de ce cadre d’échanges.
A. Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *