Actualités Sécurité Une

SITUATION SECURITAIRE A TOMBOUCTOU: La CNAS-Faso Hèrè s’insurge !

Par Soleil Hebdo

 

 

Dans un communiqué, le Bureau Politique National de la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (Cnas-Faso Hèrè) condamne sans réserve les récentes manœuvres de la Coordination des Mouvements de la fantasmagorique ‘’Azawad’’, visant à faire un hold-up politico-administratif sur la région de Tombouctou. Le parti du Dr Soumana Sako invite le gouvernement à réagir face à un énième entêtement des ex-rebelles.
Se considérant comme le parti de l’avant-garde militante et révolutionnaire du peuple, la Cnas-Faso Hèrè s’indigne en même temps du silence assourdissant du président de la République et le gouvernement de Boubou Cissé face à l’attitude de la CMA qu’il qualifie de manigance des conglomérats de séparatistes et de djihadistes qui, profitant de la débâcle militaire de 2014 et des incongruités de l’Accord antinational d’Alger, ont déjà fait de Kidal un no man’s land pour l’Etat malien.
« Ces derniers développements, qui confortent notre rejet de l’Accord antinational d’Alger, confirment que, contrairement au gouvernement malien dont le manque de vision stratégique et de sens de l’anticipation est criard, les séparatistes et djihadistes de la CMA ont au moins de la suite dans les idées et poursuivent inlassablement leurs desseins indépendantistes avec l’appui et la connivence de puissants quoique fourbes soutiens extérieurs et complices intérieurs », indique le communiqué.
Le BPN de la Cnas-Faso Hèrè réaffirme la position qu’il affirme avoir toujours défendue, à savoir que seul un Etat central fort, imprégné des valeurs de la République, de la démocratie et de la laïcité peut conduire les indispensables réformes sociales, politiques, économiques et structurelles sans lesquelles la même minorité séparatiste, raciste, féodale et esclavagiste continuera à alimenter un cycle sans fin de rébellions récurrentes mettant à mal l’intégrité territoriale et la souveraineté de la République du Mali ainsi que la coexistence pacifique multiséculaire entre différents groupes et sous-groupes ethniques dont la diversité culturelle a toujours servi de socle et de sève nourricière mutuellement enrichissante pour la solidarité et l’entente nationales.
Zan Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *