Spéculation foncière à Yirimadio-ZRNY par la mairie de la Commune VI :Les victimes dénoncent le retrait de leurs lots sans documents par le maire

Par L’ Indicateur du Renouveau

Il y a de cela plusieurs semaines que le quartier ZRNY est secoué par un mouvement de retrait de lots par le maire de la Commune VI et certains de ses adjoints. Les lots ainsi retirés sont concédés à des particuliers sans documents à coût de millions FCFA, dénoncent les chefs de famille victimes de cette spéculation foncière.

La situation est alarmante pour les pauvres au quartier ZRNY (Zone de Recasement de Niamakoro et de Yirimadio), non loin du Stade du 26-Mars. Depuis plusieurs semaines, les propriétaires de lots de concessions sont ébahis par la pratique peu orthodoxe du maire de la Commune VI, Boubacar Kéita et certains de ses adjoints.
Ayant épuisé le foncier de la Commune, le maire et ses acolytes sont désormais résolus à déposséder les pauvres de leurs lots, obtenus des déguerpissements de Niamakoro et de Yirimadio. Une victime, nommée L.D.C, explique son aventure : « Un jour, très occupé en ville, la vieille, à qui nous avons confié notre lot disposant un sous-bassement de plusieurs millions de FCFA, m’appelle pour me dire ceci : L.D.C c’est vous qui avez envoyé des ouvriers, il y a des hommes qui travaillent ici sur votre terrain. J’ai coupé toute de suite son appel pour me rendre sur le terrain. Je surprends deux jeunes ouvriers effectivement en train de construire sans documents. Quelques minutes après, l’acquéreur, un pion du maire, se pointe le nez. Je lui demande le document l’autorisant à construire sur mon terrain qui n’est pas vierge. Il me dit que le document est à la maison. On se rend à la mairie, il vient sans documents encore. C’est là que j’ai compris l’arnaque. Voyant mon tempérament, un des adjoints du maire me prie d’aller et que c’est une erreur de la Commission qui sera rectifiée sans problème. Après tout ça, le Monsieur est venu me réclamer deux millions de FCFA pour les travaux de clôture et d’une chambre qu’il a eu à effectuer. Sachant qu’il a été arnaqué par le maire et acolytes, je lui paye 1,5 millions de FCFA pour éviter des bruits ». Voilà à quoi s’adonne le maire Kéita au quartier ZRNY dont les pauvres sont déboussolés de cette forfaiture en leur encontre.
Plusieurs cas nous ont été signalés à travers le quartier. Ce retrait qui doit concerner en vertu de la loi les lots nus, s’étend même sur des lots avec investissements. Des terrains avec des chambres sont retirés dans cette cabale aux pauvres du quartier ZRNY au profit des nantis.
« Tenez-vous bien, les lots retirés sont revendus à pas moins de 6 millions de FCFA, la moyenne, et c’est seul par le biais du maire et de ses acolytes que l’on peut s’offrir un lot retiré », nous indique leur intermédiaire.
Les services domaniaux et de contrôle de l’Etat doivent s’autosaisir de ce dossier à la mairie de la Commune VI pour mettre dans leur droit les pauvres victimes de Boubacar Kéita et de ses acolytes.
Nous y reviendrons.
O.D.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *