Actualités Sport

SUITE AU SACRE CONTINENTAL DES AIGLONS A LA CAN U20 LE 17 FEVRIER 2019 AU NIGER: Banou Makadji doit présenter ses excuses publiques à Mme Daou Fatoumata Guindo

Par La Mutation

 

 

Depuis l’annonce de l’application de la sentence du 15 novembre 2018 par la présidente du comité de normalisation de la fédération malienne de football conformément aux ordres du tribunal arbitral du sport, Mme Daou Fatoumata Guindo ne cesse de subir toutes sortes d’attaques insensées et incongrues de la part de ses détracteurs enragés pardon de ces ennemis. Parmi eux le plus ridicule c’est le président de la ligue de football de Koulikoro. Banou Makadji, c’est de lui qu’il ne s’agit, se fait depuis remarquer par des diatribes haineuses contre la patronne du football malien dans une radio privée de la place et cela presque tous les jours. Ainsi au cours de l’une de ses diatribes haineuses et insultantes, Banou a juré sur la tête de ses parents que tant que la présidente du CONOR demeure à la tête du football malien, les Aiglons du Mali n’obtiendront rien et pire ne gagneront aucun match. « Je ne suis pas contre le CONOR mais tant que c’est Mme Daou Fatoumata Guindo qui demeure la présidente, on aura rien et les Aiglons vont revenir les mains vides » a-t-il déclaré dans une radio privée de la place. Mais hélas pour le natif de Banamba, Dieu ne lâche jamais ses fils véridiques. La preuve a été donnée le 17 février 2019 avec le sacre continental des Aiglons du Mali avec le trophée de la CAN U20. Comme cela ne suffisait pas l’occasion a été donnée par les télévisions dont l’ORTM de présenter Mme Daou Fatoumata Guindo aux yeux du monde entier. Si Banou Makakadji est un noble comme il aime le prétend, il doit présenter ses excuses publiques à la patronne du football malien. En tout état de cause, l’histoire retiendra qu’en un an et cinq jours, Mme Daou Fatoumata Guindo a battu deux records à savoir le premier trophée des Juniors, la qualification historique au 2e tour de l’équipe nationale féminine à une phase finale d’une coupe d’Afrique des nations. Aussi l’histoire que c’est la première fois depuis 1961, qu’un vainqueur de la coupe du Mali obtient 10 millions de francs CFA contre 5 millions pour le vaincu.
Saïd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *