Actualités Société

YAYA SANGARÉ À L’ASSEP : L’avenir de la presse écrite au cœur des préoccupations

Par Le confident

 

Dans l’après-midi du lundi 27 mai 2019, le nouveau ministre de la Communication, chargé des relations avec les institutions et porte-parole du Gouvernement, M. Yaya Sangaré a effectué une visite de courtoisie et de prise de contact avec l’Association des Editeurs de la Presse Privée (ASSEP). Il était accompagné par M. Ousmane Bamba, le chef de cabinet de son département, de M. Bally Idrissa Sissoko, conseiller technique et de M. Alassane Diombélé, chargé de mission. Pour ce qui concerne Bassidiki Touré, il avait à ses côtés les 15 autres membres qui constituent son bureau.

Prenant la parole en premier, le Président de l’ASSEP M. Bassidiki Touré, s’est dit très ému de recevoir le ministre Sangaré. ‘’Nous ne pouvons que remercier et féliciter le tout nouveau patron de notre département. Je ne suis pas surpris de sa démarche, car je le connais personnellement depuis plusieurs années’’, a-t-il fait savoir. Selon Bassidiki Touré, ce qui le réconforte davantage, est que Yaya est journaliste. Parlant des difficultés, le président Touré a mis l’accent sur la dépénalisation des délits de presse ; l’indexation de l’aide publique octroyée à la presse au budget d’État, d’aider les journalistes à avoir accès aux informations ; la formation des journalistes et la participation de la presse privée à la communication institutionnelle. Pour finir, il a informé le ministre d’un partenariat en cours entre les journalistes maliens et tchadiens.

À son tour, le ministre Yaya Sangaré, dira qu’il se sent bien à l’aise avec ses confrères. ‘’Je me considère ici non comme ministre, mais comme journaliste. Pendant mon passage au ministère de la Communication, je ferai en sorte que la liberté de la presse soit respectée mais j’exige également des journalistes le maximum de rigueur pour être professionnel dans le traitement des informations. J’ai besoin de votre accompagnement en matière de communication pour la gestion de la crise sécuritaire que nous vivons. Notamment, sur l’accord, la paix et la réconciliation », a-t-il dit avec insistance. Et de promettre de renforcer les acquis de son prédécesseur. Le ministre Sangaré a promis de tout mettre en œuvre pour donner un nouveau souffle aux relations qui existent entre son département et les journalistes.

Drissa Kantao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *