Affaire Polyclinique médicale Allama de Kati-Bank of Africa: La famille du promoteur dénonce une expropriation forcée

Par L’ Indicateur du Renouveau

Les proches de Dr. Elmehdi Ag Hamahady, promoteur de la Polyclinique médicale Allama, en face du Prytanée militaire de Kati, complètement saccagée, lors des événements du 22 mars 2012, étaient, hier, face à la presse, pour exprimer leur vive indignation suite à une nouvelle procédure d’expropriation entamée par leur créancier, à savoir la Bank of Africa (BOA).
Selon les proches de Dr. Elmehdi Ag Hamahady, le promoteur de la policlinique, client de la Bank of Africa-SA Mali, depuis plus de 20 ans, a bénéficié en 2007 d’un prêt de 100 millions de FCFA pour le financement de son projet de Polyclinique médicale à Kati. Une fois le prêt consenti et validé par la banque, l’entrepreneur a investi l’intégralité du montant dans la construction et l’équipement de sa clinique.
« Cinq ans plus tard, Dr. Elmehdi a été victime du saccage de son entreprise par une foule en colère contre le soulèvement des groupes rebelles du Nord contre l’Etat malien. Victime d’un amalgame, à cause de ses origines touarègues, le sieur Elmehdi a été spolié de tous ses biens acquis à la sueur de son front et contraint de s’exiler en France et en Mauritanie », ont-ils expliqué.
Et d’ajouter : « Aussitôt, ces événements malheureux produits, Dr. Elmehdi Ag Hamahady a informé la BOA de la situation par courrier en date du 11 février 2012 par voie huissier aux fins d’éviter une saisie immobilière. Ce qui n’a pas empêché la banque d’intenter un procès contre la victime qui a bénéficié d’une suspension de la procédure en mai 2015 aux termes d’un jugement du Tribunal de grande instance de Kati du fait de l’engagement de l’Etat pris auprès de la BOA d’indemniser Dr. Elmehdi et sa famille. Ce, en application de la loi n°2012-025 du 12 juillet 2012 portant indemnisation des victimes de la rébellion du 17 janvier 2012 et du mouvement insurrectionnel du 22 mars 2012 ».
Ainsi, ayant constaté un retard dans le remboursement, la famille de la victime indique que la banque a entamé de nouvelles poursuites le 22 juillet 2020, pour la 3è fois, pour entrer en possession de son argent. Malgré l’engagement de l’Etat malien en date du 26 octobre 2020 auprès de la banque et celui de ne pas engager de nouvelle action, selon toujours la famille de la victime, la Bank of Africa engagé le 18 mai 2021 pour la 4è fois la procédure de saisie immobilière.
Les proches de Dr. Elmehdi expliquent que « cette procédure n’a été ni suspendue ni arrêtée à défaut de l’intervention de l’Etat pour la suspendre ».
Aussi, précisent-ils, le lundi 1er novembre 2021, le Tribunal a ordonné la vente aux enchères de la Polyclinique Allama.
Une décision que la famille dénonce aujourd’hui en pointant un vice de procédure et en introduisant un recours en annulation de l’adjudication.
Cette nouvelle audience est prévue aujourd’hui lundi 27 décembre 2021 au Tribunal de Kati. Avant l’audience la famille demande que la justice lui soit faite, la rétrocession de ses ruines et une indemnisation prioritaire par l’Etat.

Seydou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *