Plaidoyer budgétaire sur la protection des droits de l’enfant: GRADEM outille son personnel

Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet intitulé « Professionnalisation et mise en réseau des acteurs de la protection de l’enfance de l’Etat et de la société civile au Mali » financé par Kinder Rechte Afrika et la Coopération allemande, le Groupe de recherche action droits de l’enfant Mali (GRADEM) a organisé du 7 au 9 septembre 2022 un atelier de formation de son personnel en « plaidoyer budgétaire pour une meilleure protection des droits de l’enfant » dans ses zones d’intervention.

Le directeur exécutif du GRADEM, Antoine Akplogan a indiqué que l’objectif de cet atelier est de :outiller et aider le personnel de GRADEM à être en mesure d’opérer un plaidoyer budgétaire afin que les conseillers municipaux et les mairies puissent élaborer des budgets sensibles aux questions de droits de l’enfant dans les différentes communes d’intervention, familiariser le personnel de GRADEM à des méthodes de plaidoyer et de suivi budgétaire pour des budgets plus citoyens au profit des enfants, renforcer le personnel du GRADEM à savoir comment faire le plaidoyer budgétaire d’une part, et comment établir un budget sensible aux droits de l’enfant d’autre part. « Le GRADEM travaille depuis 2010 avec les communes, et est actuellement actif dans les 6 communes du District de Bamako, 6 communes du cercle de Fana, 4 communes de Ségou. Chacune de ces communes travaille activement avec les groupements coopératifs de femmes à travers le GRADEM. Aujourd’hui, il est important d’appuyer le personnel du GRADEM afin qu’il arrive à mettre à profit ce partenariat pour amener les conseillers municipaux et les mairies à faire une budgétisation sensible aux droits et à la protection des enfants dans les différentes communes d’intervention en question. En conséquence, l’engagement du GRADEM avec les Elus et les bénéficiaires est aussi de les encourager à jouer un rôle plus important dans les questions budgétaires ; et l’élaboration de preuves rigoureuses pour mesurer les progrès des Mairies en matière d’ouverture budgétaire ainsi que l’impact sur la protection des droits de l’enfant », a-t-il déclaré.

Mme Coulibaly Rosaline Koné, animatrice de GRADEM à Fana, a exprimé sa satisfaction à l’issue des trois jours de formation. « Cette formation m’a apporté beaucoup parce que j’ai pu comprendre le plaidoyer budgétaire sur la protection des droits de l’enfant, comment ça se passe, le cycle et autres. Elle m’a permis de cerner les contours de protection de l’enfant dans la budgétisation. Je remercie la direction de GRADEM pour cette formation contribue à améliorer la performance des agents », a-t-elle souligné.
A Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *