Poste de transformation électrique de Kati : La réhabilitation se poursuit

Mis en service en octobre 2015 sur financement Banque Mondiale dans le cadre du Projet d’Appui au Secteur de l’Electricité (PASE), le poste de transformation électrique de Kati d’une capacité de transformation de 40 MVA poursuit sa réhabilitation après endommagement par incendie.
Le poste a été créé pour améliorer la qualité de la desserte dans les villes de Kati et Bamako à travers une ligne 30 kV qui relie le poste de Kati au poste de Lafia et la centrale Aggreko-Kati avec une puissance contractuelle de 20 MW.
La capacité de transformation du poste de Kati est de 40 MVA, avec comme équipements constitutifs deux (2) transformateurs 30/15 kV – 20 MVA, deux (2) départs 30 kV qui alimentent les cimenteries de DIO et CIMAF, deux (2) départs urbains 15 kV qui alimentent la ville de Kati, deux (2) transformateurs de service auxiliaires, un groupe secours, une salle de commande équipée d’un superviseur de contrôle commande numérique, et une salle de cellules avec les dispositifs de protection et équipements connexes.
Malheureusement, les ouvrages du poste de Kati ont été fortement endommagés, le vendredi 26 janvier 2018, par un incendie qui a consumé le poste et entrainé une interruption de service pendant plus de deux jours dans la ville de Kati et environnants. Il aura fallu trois jours aux structures techniques d’EDM-SA et plus particulièrement à la Direction Transport Mouvements et Achats d’Energie pour concevoir un poste provisoire pour alimenter la ville (Kati) et les cimenteries de DIO et CIMAF.
Selon une note du Directeur Général Adjoint du Pôle Technique, la réhabilitation en cours, réalisée en régie, qui s’étalera sur trois semaines à compter de la date de lancement, sera effectuée par le personnel de la Direction Transport Mouvement Achats d’Energie. Celle-ci s’inscrit dans la vision de la Direction Générale d’EDM-SA pour l’atteinte des objectifs tels que la valorisation de la technicité du personnel, le transfert de compétences (savoir-faire) à un personnel plus jeune, et la réduction des charges occasionnées par les prestations extérieures, donc réalisation d’une économie d’échelle
Ladite réhabilitation permettra de normaliser les ouvrages du poste de Kati, renforcer la capacité d’alimentation du poste de Kati, assurer l’évacuation des productions de 50 MW (Take and Pay) annoncées à Kati sur le réseau de Bamako, améliorer la qualité de la desserte dans la ville de Kati et environnants, et faire l’extension du réseau d’EDM-SA dans la ville et les communes de Kati.
Moussa Diarra, correspondance particulière 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *