Promotion et protection de l’Enfant : Des OSC de San à l’école de la COMADE

Par L’ Indicateur du Renouveau

La salle de réunion Paroissiale des jeunes de San a abrité, le mardi 23 novembre 2021, une rencontre du cadre de concertation des Organisations de la société civile (OSC) membres et sympathisantes de la Coalition malienne pour les droits de l’enfant (COMADE).
L’objectif de cette rencontre était d’échanger sur l’importance de la mise en place d’un cadre de concertation pour l’élaboration du rapport périodique de la société civile, sur la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE), les rôles, les responsabilités de tous les acteurs, sur l’importance de s’organiser en groupes thématiques, les groupes thématiques au sein de la COMADE, son animation, faire la mise en place des groupes thématiques au sein de la COMADE et la mise en place du bureau provisoire de la COMADE de San.
Les 25 participants (17 hommes et 8 femmes) ont échangé entre autres sur la nécessité de la coopération entre tous les acteurs impliqués dans la protection et la promotion des droits de l’enfant ; le Comité des droits de l’homme de Genève (sa création, ses missions, ses rôles et compétences, son fonctionnement) ; le rapport contradictoire ; le rapport alternatif ; le rapport complémentaire.
Présidant la rencontre, Mme Mariam Diarra, chargée de Programme à la Direction régionale de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille de San, a salué les efforts de la COMADE dans le cadre de la défense et la promotion des droits des enfants du Mali.
« La synergie d’actions entre les différentes structures intervenant dans la protection des enfants est nécessaire pour une réussite des activités et l’atteinte des objectifs », a-t-elle expliquée.
A son tour, le directeur exécutif de la COMADE, Abdoulaye Dembélé, a réaffirmé l’engagement de son organisation à continuer à « informer et sensibiliser les structures membres de la COMADE sur le rapportage alternatif, son importance, rôles et responsabilités ». Il a invité les participants à faire une restitution de la journée aux membres de leurs structures.

A. Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *