Promotion et protection des droits de l’enfant au Mali: La COMADE met en place des groupes thématique

La Coalition malienne pour les droits de l’enfant (COMADE), une faitière qui œuvre pour la promotion et la défense des droits de l’enfant, regroupant présentement 58 organisations de la société civile engagées auprès des communautés sur les questions de l’enfance, a organisé, le mardi 9 novembre 2021, une rencontre avec les structures membres et sympathisantes pour échanger avec elles sur l’importance de la mise en place d’un cadre de concertation et de l’élaboration d’un rapport alternatif, les rôles et responsabilités.
Selon le chargé de la Protection et de la participation de l’enfant du Bureau exécutif de la COMADE, Cheick Salla Traoré, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de son plan d’action 2021.
« Il est nécessaire de mettre un cadre de concertation des OSC actives auprès des enfants pour travailler en synergie », affirme-t-il.
Aussi, précise-t-il, le cadre de concertation permettra de développer le travail en groupes thématiques et de collecter les informations sur les violations des droits de l’enfant de leurs localités. Ainsi, a-t-il souligné, la COMADE pourra rédiger un rapport alternatif et réaliser des actions de plaidoyer basées sur les évidences dans chaque région.
Pour rappel, le Mali a ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) en 1990, ce qui fait une obligation pour lui de présenter un rapport sur les réalisations qu’il a faites durant une période donnée.
La Coalition malienne pour les droits de l’enfant (COMADE), une faitière qui œuvre pour la promotion et la défense des droits de l’enfant, regroupe présentement 58 organisations de la société civile engagées auprès des communautés sur les questions de l’enfance.
Elle a pour mission de contribuer à un changement positif vis-à-vis des droits de l’enfant, accompagner l’Etat dans la réalisation de sa mission de promotion et de protection des droits de l’enfant du fait de la ratification de la CDE.
Elle fait un suivi régulier de la mise en œuvre des recommandations que le Comité des droits de l’enfant de Genève fait, lors de la présentation du rapport pays.
Le rôle de redevabilité de la COMADE en tant que faitière sur les droits de l’enfant est attendu. Comment faire pour assurer cette tâche au moment où le Mali est en retard dans la présentation du 3e 4e et 5e rapport de la société civile sur la CDE.
A. Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *