Réalisation d’émission radiophonique en faveur des droits de l’enfant : GRADEM renforce les capacités des radios partenaires à Tenindougou et Benena

Le Groupe de recherche action droit de l’enfant Mali (GRADEM) a organisé, le 28 octobre et le 4 novembre 2022 respectivement à Tenindougou et à Benena, deux ateliers de renforcement de capacités sur la réalisation d’émission radiophonique en faveur des droits de l’enfant au profit des animateurs des radios partenaires de Kabu Wolo et de Seniwe, deux organisations de la société civiles(OSC), qui sont des partenaires du GRADEM.

Ces deux ateliers s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de son projet intitulé : « Renforcement du transfert de compétences et de connaissances entre les organisations de la société civile pour un meilleur accès des enfants à leurs droits fondamentaux en milieu rural défavorisé au Mali » financé par le BMZ, le GRADEM en partenariat avec les OSC partenaires du projet.

Le directeur exécutif du GRADEM, Antoine Akplogan a indiqué : « Le personnel des OSC et 03 membres de leurs associations ont acquis des compétences sur les droits de l’enfant inculturés en français facile, en Bamanankan et Bomu ainsi que les techniques de vulgarisation au sein de leurs communautés pour une meilleure adhésion de ces dernières en vue de la création d’un environnement protecteur des enfants. Ils sont familiarisés aux mots et expressions pour parler des droits de l’enfant inculturés dans leur zone d’intervention et connaissent les textes protégeant les enfants (CDE et CADBE). Cependant, les membres des OSC et les animateurs des radios locales ont besoin d’un renforcement de capacités pour réaliser des émissions radiophoniques plus protectrices des droits de l’enfant ».
Selon lui, l’objectif de ces deux ateliers était de renforcer les connaissances de 15 personnes des trois OSC partenaires du projet + 6 animateurs de radios locales sur la réalisation d’émission radiophonique en faveur des droits de l’enfant. « Ces ateliers ont permis de mettre en place des outils pour mesurer l’apport des émissions radiophoniques à l’accès des enfants à leurs droits fondamentaux dans les villages d’intervention. Il s’agit de l’émission interactive pour querir les changements opérés ; du courrier correspondants/ auditeur ou appels, du micro-trottoir qui a comme angle la possession d’acte de naissance. La vision est de tester ces outils avec plus de personnes », a précisé Antoine Akplogan.

A Diamouténé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *