Secteur Eau : la vision du ministre Lamine Seydou Traoré en marche

 

Depuis quatorze mois, des actions concrètes pour la disponibilité et l’accessibilité à l’eau potable, à faible coût dans l’espace et le temps pour toutes les populations maliennes sont en cours d’ici la fin de la transition en cours. Déjà, de nombreuses stations de pompages d’eau potable pour les populations dans les localités enclavées de la capitale sont en place.

Une vision tarifaire qui est sans précédent dans notre pays sera désormais la vente de l’eau potable à juste prix à ceux qui ont la capacité financière de l’acheter.

Pour rationaliser la subvention de l’Etat en eau potable «C’est inadmissible que les ambassades, les banques et des entreprises comme Orange et Malitel achètent l’eau aux prix subventionné par l’Etat du Mali. Cela ne peut pas continuer » avait déclaré le Ministre Traoré lors d’une interview sur une télévision privée malienne.

«Grâce à ses actions la production de l’eau se passe de la plus belle manière, atteignant une évolution de 34% pendant la période de transition par rapport à l’initial. Dans toutes les communes de Bamako, des investissements ont été faits dans la réalisation ou rénovation des canalisations pour permettre l’accès de plus de populations à l’eau potable » témoigne le directeur de la communication de la SOMAGEP, Abdoul Karim Koné.

« A son arrivée à la tête du département, les premières actions du ministre Lamine Seydou Traoré ont consisté à mettre en place au niveau de la production de l’eau une surveillance accrue des moyens de production pour éviter une rupture des intrants qui entrent dans le traitement de l’eau. Cela, pour sécuriser les consommateurs. C’est dans cette même dynamique qu’il a instruit la mise à niveau les canalisations dont la plupart d’entre elles étaient vétustes. » rappelleun autre témoin.

Le défi de pérenniser dans un bref délai, la navigation sur le fleuve Sénégal (Mali, Sénégal et la Guinée)
Oumar Sawadogo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *